Array 3-2 : Une nuit Rossograna - FC Barcelona Clan

Article | Albertini | jeudi 16 mars 2006 à 16:49  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Milan et le Barça se sont affrontés dans le match d’adieu de Albertini comme une possible demi-finale de la Champions. Le Dream Team de Cruyff n\'a pas pu battre celle de Capello, mais l\'équipe de Rijkaard a en effet vaincu celui d\'Ancelotti...

Image

Le Dream Team est arrivé à bout de forces, tant que jusqu'à Rijkaard, avec le '4 'au dos, a complété la onze. Salinas plaisantait avant la partie avec Laudrup : "Envoie le ballon à Hristo, qu’il se noie !". Mais le grand de Michelino montrait un peu de sa magie, tout cela pour dire que le géant danois pourrait encore jouer. Eusebio est encore un diesel et Julito Salinas ne s’est pas amlioré au fil des ans (il ne s'est pas aggravé non plus par contre).

Il importe peu qu'Albertini n'inaugure pas le marquoir avec un but sur coup-franc, un même avec lequel Van Basten réussissait à faire vibrer les tribunes.

Avec 2-0 au marquoir, Cruyff il a dû penser à cette nuit à Athènes quand une équipe euphorique après avoir gagné la Liga se sont fait massacré par l’équipe de Capello et ses hommes qui les ont écrasés comme un rouleau compresseur. Nadal a augmenté le score avec un autobut et ils ont commencé à sortir les jeunots, Ezquerro et compagnie, et le jeu a été équilibré jusqu'au 3-2 final. Demetrio a fini la rencontre avec le maillot azulgrana pistache, celle de la bonne chance. Entre-temps Puyol - qui n'est pas un présage - l'a terminé avec le maillot de Milan sur le dos.

On a alors éteint les lumières après le match. Un foyer a illuminé le triple Ballon d'Or, Cadre Marco Van Basten, et les flashes des appareils photos ne cessaient pas de focaliser sur celui qui n’arrêtait pas de répéter que Albertini était le plus grand des joueurs de football avec qui il a le plus joué. L’écran géant a alors rappelé en image la carrière d’Albertini alors que les cracks actuelsde Milan et du Barça faisaient des photos pour son album personnel. Qui sait, peut-être dans moins d'un mois ils se rencontreront dans une demi-finale de la Champion’s qui sera d’autant plus spectaculaire.

Image


Albertini a donné le retour au stade sur les accords de ‘My Way 'de Frank Sinatra. Il pleurait, il pleurait comme un enfant, tandis que Ronaldinho disait qu'il faut être très bon pour qu'ils te veulent tant.

La première embrassade, la seule embrassade d'Albertini avant d’être retraité, a été pour Carles Puyol, son ami, son ami authentique. Il a pris le micro et, émotionné, il a dit : "Il pouvait seulement rêver une fin ainsi. Grâce à Milan, grâce à Barcelone, à ma famille". Le choeur ne lui laissait pas continuer « Demetrio Albertini, oé, oé ». Il a continué ses remerciements en soulignant la figure "de notre président (Berlusconi)". Jusqu'à cela ils le lui ont pardonné, parce que la vérité est que la présence de 'Il Cavaliere’ a fait scandale il est arrivé dans la tribune de San Siro, vingt minutes après le début du match.

La seconde partie de la rencontre, celle qui a opposé les équipes actuelles du Barça et de Milan, n'a pas pu être cataloguée ni même comme un apéritif de la demi-finale hypothétique si els deux équipes parvenaient à éliminer Benfica et Lyon, respectivement. De fait, Rijkaard s fait une confidence seulement sur le match de ce samedi face à la Real Sociedad : Gio Van Bronckhorst jouera comme pivot de la défense à la place de Edmilson, suspendu.

Au jour d'hier, et en attendant que les comités disent le contraire, l’entraîneur azulgrana prend en compte les absences de Motta et d'Edmílson, tous les deux par sanction.

Image


Aussi son pari initial d'attaque, avec Ezquerro, Maxi López et Giuly, ne paraît pas ne pas être non plus celle qu'il mettrait en lisse face à Milan si les demi-finales de la Champions procurent une confrontation entre azulgranas et 'rossoneri '.

L'entrée sur le terrain d'Eto'o, auteur du 3-2 en transformant un penalty qu'il a lui-même provoqué, et de Ronaldinho a mis le feu au public milanais, très compréhensif en football. Une combinaison acrobatique entre tous les deux presque à la fin a été conclue par un "ooooh" spectaculaire. S'il y a une demi-finale Milan-Barça, les cris des 'tifossi’ seront des cris de terreur. Sûrement.


Une montre Damiani comme souvenir
Demetrio Albertini a offert à tous les participants de son match d’adieu une montre de la marque Damiani comme souvenir de son dernier match. L’ancien joueur du Milan, de la Lazio, de l’Atletico Madrid, d’Atalanta et du Barça est un homme très pointilleux. Il a déjà fait un beau geste à tous es compagnons du Barça lorsqu’il a quitté le club : il leur a offert un bic.


 



FICHE TECHNIQUE
AC Milan 3
1ère mi-temps:
Rossi; Tassoti, Galli, Baresi, Maldini; Eranio, Desally, Albertini, Evani, Weah et Papin. Ont aussi joué : Gullit, Weah, Massaro, Nava, Simone, Donadoni, Yelpo (p.), Carbone et Boban
2ème mi-temps:
Dida (p.), Simic, Nesta, Costacurta, Kaladze; Pirlo, Vogel, Ambrosini, Gattuso, Rui Costa; Shevchenko et Gilardino. Ont aussi : Inzhagi, Seedord, Kaká, Kalac (p.) et Serginho
Entraîneurs: Fabio Capello et Carlo Ancellotti

FC Barcelona 2
1ère mi-temps:
Zubizarreta; Goiko, Alexanko, Nadal, Sergi; Amor, Rijkaard, Eusebio, Laudrup, Salinas yetStoichkov. Ont aussi : Oleguer Van Bommel, Ezquerro, Jorquera (p.), Maxi et Iniesta
2ème mi-temps:
Jorquera (p.); Oleguer, Márquez, Puyol, Sylvinho; Van Bommel, Iniesta, Gio; Ezquerro, Maxi et Giuly. Ont aussi : Ronaldinho, Deco, Eto'o, Valdés (p.), Larsson, Edmílson et Albertini
Entraîneurs:Johan Cruyff y Frank Rijkaard

Goals: 1-0, Albertini (5'); 2-0, Van Basten (10'); 3-0, Nadal (31', csc); 3-1, Ezquerro (39'); 3-2, Eto'o (70', penalty)
Stade : San Siro (35.007 spectateurs)
Arbitre : Gianluca Paparesta


Traduction : www.fcbarcelonaclan.com

Source : Mundo Deportivo


Posté par TheBelgianLion
Article lu 4113 fois