Array Real Madrid 2-2 FC Barcelone : Braquage à la catalane - FC Barcelona Clan

En Une | Supercopa | lundi 15 août 2011 à 17:12  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Ce fut un Barça ultra réaliste qui accroche le nul au Bernabeu. De bon augure avant la finale retour qui aura lieu au Camp Nou.

Les faits et le jeu

Pep Guardiola avait prévenu tout le monde, le Real était prêt physiquement, prêt pour la saison, pas le Barça.
La presse madrilène était d'ailleurs optimiste à ce sujet, les joueurs eux même sentaient que le vent pouvait tourner.


Pour cette première manche, Mourinho ne fait pas dans la dentelle, le technicien portugais veut ce trophée. En témoigne le onze de départ : Casillas aux buts, la défense composée de Sergio Ramos, finalement apte à jouer. Carvalho et Pepe composent l'axe, Marcelo à gauche. Le tandem Xabi Alonso/Khedira pour le milieu, Cristiano et Di Maria sur les côtés. Özil à la baguette et Benzema, l'homme fort de la préparation estivale merengue, devant. L'équipe type est de sortie pour le Real.

Côté blaugrana, pas mal d'interrogations et de surprises.
En plus d'une préparation physique non aboutie, Guardiola doit faire sans Puyol et Afellay, blessés. Xavi, Piqué et Busquets sont incertains, sans oublier que Messi, Mascherano et Alexis Sanchez -la nouvelle recrue barcelonaise- ont repris l'entrainement que depuis 1 semaine !



Alors, le philosophe nous sort quelques surprises : Valdes, capitaine ce soir, dans les cages, Alves et Adriano sur les côtés. Abidal trouve l'axe, et Mascherano remplace Piqué pour composer l'axe défensif.
Keita en lieu et place de Busquets à la récupération, Thiago, le jeune prodige de la Masia, 20 ans et sensation de l'été en Espagne, est lancé dans le grand bain où, il aura la lourde tache de remplacer Xavi. Iniesta l'accompagne au milieu.
Devant, du quasi classique. Si Villa et Messi sont titularisés, Guardiola a préféré laisser Pedro sur le banc au profit d'Alexis Sanchez, qui jouera son premier match sous la tunique culé.

 


Le match peut commencer, on assiste à une très forte pression madrilène, avec un public du Bernabeu chaud bouillant. En 3 minutes Benzema (3') et Di Maria (6') tentent leur chances, sans succès.

Le ton est donné, le milieu madrilène est haut, les intentions sont offensives ce soir. Les blaugranas peinent à prendre le contrôle du jeu et sont asphyxiés par le pressing merengue.

Un début de match tonitruant des madrilènes donc, Cristiano Ronaldo centre et trouve la tête de Benzema, Valdes sort une parade digne des plus grands (9').
Sur le corner qui suit, Sergio Ramos tente une volée au second poteau, c'est repoussé par Mascherano (10').

Dès l'entame de la rencontre, nous pouvons constaté l'état physique des deux équipes, le Real étant au point tout simplement tandis que les blaugranas peinent à trouver le rythme et à rentrer dans la rencontre.

Di Maria lance Benzema côté droit, l'international français se joue d'Abidal et sert Özil dans un trou de souris. L'Allemand glisse le ballon sous Valdes, et 1-0 pour les madrilènes !
Une ouverture du score logique, tant les coéquipiers de Benzema dominent, le français est bien enjambe ce soir et confirme la bonne pré saison effectuée.

 

Au quart d'heure de jeu, Cristiano Ronaldo tente une frappe aux 20 mètres, bien captée par Valdes.

Casillas de son côté, passe un début de soirée relativement tranquille, les culés sont inexistant. Beaucoup d'approximations dans le dernier geste, des erreurs techniques surprenantes, les blaugranas ne sont pas du tout prêt.

Les hommes de Mourinho continuent à dominer la rencontre, Benzema, servi aux abords de la surface tente d'inquiéter Valdes. Mais le capitaine catalan capte le cuir au premier poteau (29').

Petit à petit la Pep Team sort la tête de l'eau, les milieux sont plus visibles et Messi est enfin disponible.

Après une offrande de Messi pour Villa et un hors jeu signalé (32'), les blaugranas rentrent dans le match.

Messi toujours, se débarrasse de 3 madrilènes pour décaler Villa qui se trouve excentré côté gauche. El Guaje contrôle le ballon, se met sur son pied droit et enroule la pelote... qui finit sous la lucarne de Casillas ! 1-1 sur la première incursion barcelonaise dans le camp madrilène !
Un but somptueux de Villa, qui, sur une action anodine et un but somptueux relance totalement le match.

 

Les joueurs de la Maison Blanche avaient baissés l'intensité et leur domination, il n'en fallait pas tant pour les barcelonais qui égalisent.

Le Real tente de retourner la situation en leur faveur, Benzema tente une frappe du gauche mais Mascherano veille au grain (43').

Cristiano Ronaldo ensuite, décalé par Özil, frappe du gauche mais ça passe à côté (44').

Le match s'équilibre depuis l'égalisation, le milieu barcelonais est plus présent, le trio offensif se met en évidence.

Nous nous approchons de la fin de la première mi-temps. Côté droit Thiago joue avec Alexis Sanchez, qui, d'une remise de la tête lance Messi. La Pulga se joue de Khedira et Pepe, se présente seul face à Casillas et but ! 2-1 ! 

 

Incroyable retournement de situation ! En 2 occasions, le Barça mène au score, sur un exploit individuel de Messi qui se joue de la défense merengue !

La mi temps est sifflée, 2-1 en faveur des culés, qui ont été dominés dans l'ensemble de la première période. Mais les hommes de Pep ont fait preuve d'un froid réalisme.

 

Le second acte reprend, sans changements, avec un Barça plus entreprenant que le premier acte, les ébats sont nettement plus équilibrés.

Rien ne se passe de particulier jusque la 54ème minute. Un corner tiré par Özil, contré dans la surface, Pepe récupère le ballon et sert en retrait Xabi Alonso qui égalise ! 2-2.

A un moment où l'on s'y attend le moins, le Real se relance dans la partie et égalise grâce à son métronome espagnol.

Dès lors, les madrilènes reprennent leur domination. Sur un coup franc de Xabi Alonso, Valdes se troue et Benzema reprend de la tête, le ballon passe devant le but sans que personne ne puisse reprendre le cuir (56').

 

Guardiola veut réajuster les choses, Thiago sort en lieu et place de Xavi, Piqué entre à la place d'Adriano, ce qui a pour effet de décaler Abidal sur le flanc gauche.

Côté Real, Mourinho joue la gagne, Coentrao remplace un Di Maria inexistant, et Callejon entre à la place d'un Khedira lent et énervé.

Ces changements tactiques permettent au Real de reprendre la domination, tandis que le Barça est plus serein en défense.

Coup franc à 25 mètres des cages de Valdes, Cristiano Ronaldo s'élance. D'un tir placé, le ballon passe juste au dessus de la lucarne, le portier catalan était battu (64').

Dans la minute qui suit, Cristiano Ronaldo toujours, seul au point de pénalty tente une volée écrasée mais Valdes repousse le ballon.

Le Real domine, tandis que le score a l'air d'arranger les blaugranas.



Özil côté gauche sert un caviar sur la tête de Benzema, mais le coup de boule est beaucoup trop mou pour inquiéter Valdes (67').

Une minute plus tard c'est Cristiano Ronaldo, qui monte en puissance sur la fin du match, qui frappe au premier poteau mais Valdes, encore, s'empare du ballon.

La domination merengue baisse en intensité, Xavi et consorts gèrent au niveau du milieu.

Un coup franc côté culé, Messi s'en charge. Sa frappe puissante passe à côté de la lucarne de Casillas (79').

Centre de Callejon, Valdes repousse le ballon. Cristiano Ronaldo, dos au but veut s'emparer du cuir mais Valdes, d'un coup de vice le déséquilibre, pénalty ? Non dit l'arbitre Mr Texeira Vitienes, et pourtant, le portier catalan avait bien touché la star portugaise (83').

Plus rien ne se passe, mise à part un pénalty non accordé à Pedro, sur une charge de Marcelo. Une histoire de compensation surement (87').

C'est fini ! Le Real et le Barça se séparent sur un score nul 2-2.

 


Les blaugranas prennent l'avantage au vue du match retour, qui se déroulera au Camp Nou. Dans un match plein d'intensité et de rythme, les madrilènes n'ont pas su concrétiser leur domination. Tandis que les culés ont fait preuve d'un réalisme incroyable.

Pas de tensions, ni de bagarres inutiles, nous avons assister à un bon match de football. Il est loin le temps des clasicos printanier où le football n'était pas trop abordé.

Malgré un manque de fraicheur, et une préparation non finie, les hommes de Pep s'en tirent grâce à son réalisme et à une bonne gestion en seconde période. Sans oublier un grand Valdes.

Tout cela en dit long sur la marge de progression de la Pep Team... Vivement qu'elle soit prête !

 

 

Les joueurs

 

Valdes : 9

L'homme du match côté catalan. Il a tenu le score à maintes reprises, quelques grosses interventions et le sentiment du devoir accompli. Capitaine d'un soir, Valdes a encore prouvé qu'il faisait partie des meilleurs au monde à son poste.

 

Alves : 5.5

Quelques bonnes interventions défensives, mais devant il n'y a pas camper comme à son habitude. Le brésilien a souvent été mis en difficulté en seconde période, mais il n'a pas pris l'eau.

 

Mascherano : 6

1 semaine après avoir repris l'entrainement, le petit chef est déjà titularisé dans l'axe central. De grosses erreurs de relance, mais l'argentin a toujours été au bon endroit pour contrer les offensives madrilènes.

 

Abidal : 6

Pas une grande prestation pour l'international français ce soir. Quelques erreurs au niveau des relances, Benzema s'est joué de lui sur le premier but. Mais un bon placement défensif est à mettre à son actif, comme son compère de l'axe central, il n'a pas été mis en grand danger.

 

Adriano : 5.5

A l'instar d'Alves, l'ancien sévillan n'a pas été remuant sur son côté. Quelques difficultés sans vraiment être à l'agonie, il est remplacé par Piqué (61'), qui a livré une prestation sans accroc.

 

Keita : 5.5

Le chouchou fut perdu au milieu, il n'a jamais été en mesure de pouvoir réguler le tempo à la récupération du ballon. Peut être que le clasico est beaucoup trop grand afin qu'il occupe ce poste. Sans être au bord de la rupture, il a su aider ses coéquipiers en défense. Mais l'absence de Busquets s'est grandement fait ressentir.

 

Thiago : 6

Une première mi temps inexistante. Invisible, fantomatique, il touche peu de ballons. A 2-1, il est plus visible, plus à l'aise. C'est d'ailleurs à ce moment là que Pep décide de le remplacer pour Xavi (57'), une présence qui a fait du bien au milieu de terrain.
Pour revenir à la perle hispano-brésilienne, il est évident qu'il faut faire preuve d'indulgence, lancé à 20 ans dans un clasico aussi intense, ce n'est pas une mince affaire.

 

Iniesta : 6.5

Il n'a pas été aidé par ses acolytes du milieu, mais le Manchego a étalé sa classe à chaque touche de balle. Le seul qui a surnagé dans l'entrejeu.

Il fut le blaugrana le plus en jambe.

 

Messi : 7.5

Paradoxalement, la Pulga n'a pas été pesant dans le jeu, il a touché peu de ballons et il était à court physiquement. Mais il a le temps d'être dangereux sur chaque ballon touchés, il a le temps d'effacer 3 joueurs pour la glisser à Villa sur le 1er but, il a le temps d'humilier Khedira et Pepe pour marquer son 7ème but consécutif au Bernabeu sur les 5 derniers matches joués dans l'antre madrilène. C'est aussi ça, le meilleur joueur du monde.

 

Villa : 6.5

Un pressing pas concluant, de l'envie mais peu en vue en raison du faible rendement du trio du milieu. Cela dit, il marque sur sa seule occasion de but, et quelle merveille ! Il a été décisif quand son équipe en avait le plus besoin. Remplacé par un Pedro (72') motivé, qui aurait pu bénéficier d'un pénalty en fin de match.

 

Alexis : 7.5

Pour une première sous la tunique azulgrana, le chilien a montré beaucoup d'envie et de détermination. Il est à court physiquement, mais cela ne l'a pas empêché de se jouer parfois de Marcelo côté droit. Il a beaucoup donné, beaucoup aidé l'équipe notamment dans le pressing et le repli défensif. De quoi être optimiste pour la suite.

 

Fiche Technique

Real Madrid : Iker Casillas; Sergio Ramos, Pepe, Carvalho, Marcelo; Xabi Alonso, Khedira (Callejón, m.57), Di María (Coentrao, m.53); Özil, Cristiano Ronaldo et Benzema (Higuaín, m.81).

FC Barcelona : Valdés; Dani Álves, Mascherano, Abidal, Adriano (Piqué, m.61); Keita, Thiago (Xavi, m.57), Iniesta; Alexis, Villa (Pedro, m.72) et Messi.

Buts : 1-0, m.13 : Özil- 1-1, m.35 : Villa. 1-2, m.45 : Messi. 2-2, m.54 : Xabi Alonso.

Arbitre : Teixeira Vitienes

Avertissements : Khedira (m.32), Xabi Alonso (m.78) et Marcelo (m.90) pour le Real Madrid.

Alexis (m.53) et Alves (m.90) pour le FC Barcelone.

 

79 800 spectateurs


Posté par Tele-Santana
Article lu 9135 fois