Array [J32] : Real Madrid vs FC Barcelone : Un clasico parmi tant d'autres ?! - FC Barcelona Clan

En Une | Clasico Et Derby | samedi 16 avril 2011 à 01:26  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Le premier des 4 clasicos aura lieu au Santiago Bernabeu, l'antre historique du rival madrilène samedi à 22h, 20h GMT.

Présentation du Clasico:


18 jours. C'est la durée dans laquelle une série incroyable de 4 clasicos se disputeront. 18 jours fortement déconseillés aux cardiaques et à vivre sous assistance médicale pour les Culés et les Merengues.



Le premier acte de ces 4 affrontements comptera pour la 32ème journée de Liga. Une Liga qui semble déjà jouée pour beaucoup, tant le gouffre qui sépare les deux équipes (8 points) parait énorme étant donné que le Barça a perdu à peine plus de points en 31 journée, et que historiquement, un retard pareil n'a jamais été rattrapé en aussi peu de matchs.
Pour beaucoup donc, ce Real Madrid - Barcelone est le clasico le moins important des 4. Mais il est indéniable que ce clasico sera décisif, pour plusieurs raisons. L’état mental des joueurs des 2 équipes sera complètement différent selon le résultat du premier acte. Excès de confiance, esprit de revanche, malédiction brisée, doute sont quelques conséquences possibles suite à ce clasico, et tout le monde sait à quel point l'état psychologique sera important pour la suite de la saison.



Mais aussi au niveau comptable. Une victoire des locaux relancerait presque le championnat, ou du moins redonnerait de l'espoir aux protégés de José Mourinho. Alors qu'une victoire du Barça scellerait définitivement la Liga en faveur des blaugrana et les Culés ayant fait le déplacement à Madrid pourront fièrement célébrer un premier titre à la Plaza de Cibeles, place ou les supporters du Real Madrid ont (perdu) l'habitude de célébrer les titres acquis par leur équipe.


La tactique



Il est indéniable que du côté Madrilène, Mourinho doit changer son dispositif par rapport à celui qui a joué lors du match à l'aller, ou du moins changer la manière de jouer de son équipe et élaborer une tactique spéciale qui stopperait les catalans. Une deuxième humiliation de suite est quasiment impossible, mais le technicien portugais ne peut se permettre de prendre ce risque.

Une des options qui semblent probables, est la possible titularisation de Pepe au poste de milieu défensif, afin de stopper Messi. L'argentin n'a pas marqué à l'aller mais était dans tous les bons coups, et une des raisons est le fait que Messi s'est retrouvé complètement libre quand il avait le ballon. Son poste de 9.5 le rend impossible à marquer, car ce n'est pas un attaquant fixe ce qui fait que les défenseurs centraux adverses se retrouvent sans vis-à-vis direct quand le Barça est en phase offensive, mais ce n'est pas un milieu offensif étant donné son positionnement en 9 en phase défensive (ce qui le libère des tâches défensives afin qu'il s'économise) et donc le milieu défensif adverse n'est pas chargé de le marquer. Là serait donc l'utilité de Pepe, un joueur dur sur l'homme, et n'ayons pas peur de le dire : un joueur très agressif. Défenseur central de formation mais qui joue devant la défense en sélection. Cela semble être le plan du coach portugais pour stopper le meilleur joueur du monde.



Une autre option était probable, la titularisation du "trivote" avec Lass Diarra devant la défense, à l'image de l'équipe qui avait affronté le Barça au Camp Nou en seconde période. Mais ce dernier est forfait pour le match, ce qui fait qu'il y a de fortes chances que Pepe soit le joueur aligné à ce poste si Mourinho opte pour cette solution. Mais ceci implique le fait de sacrifier un joueur offensif : Ozil est indispensable, Ronaldo est indiscutable, ce qui laisse penser que Di Maria pourrait commencer le match sur le banc.
Autre incertitude du côté madrilène : Marcelo. Ce petit arrière gauche brésilien a désormais démontré tout son talent offensif, avec des buts, des passes décisives et des débordements à la clé. Mais sa prestation au match aller ou Pedro et Messi se sont joués de lui pourrait pousser José Mourinho à aligner Arbeloa au poste d'arrière gauche, préférant la solidité de l'arrière espagnol à la fouge du brésilien.

Du côté des blaugrana, le retour surprise de Puyol a changé la donne. En effet, alors qu'on se dirigeait vers une option avec Milito en défense centrale ou Keita au poste de milieu défensif, Pep Guardiola a sorti Puyol de son chapeau qui s'est entraîné tout à fait normalement ce soir et qui a reçu le feu vert médical. Il y a donc une forte chance de voir quasiment la même équipe qui a pulvérisé le Real Madrid au match aller à une exception près : Adriano qui remplacera Abidal au poste d'arrière gauche.



Les duels


Ce clasico est non seulement important pour son importance historique, mais aussi pour sa médiatisation notamment grâce aux joueurs qui seront présents sur le terrain. Ce match réunit aussi les deux meilleurs joueurs du monde actuellement, Messi et Ronaldo. Nous vous proposons ce lien afin de lire cet article complet sur les duels à venir lors de ces 4 clasicos : ici.

Eurosport.fr a d'ailleurs réalisé un graphique très intéressant à propos de Messi et de Ronaldo : 

 

Forme des deux équipes


Les cinq derniers résultats du Barça:

Barcelona 2 - 1 Getafe
Villarreal 0 - 1 Barcelona
Barcelona 5 - 1 Shakhtar
Barcelona 3 - 1 Almería
Shakhtar 0 - 1 Barcelona



Les cinq derniers résultats du Real Madrid:

Atlético Madrid 1 - 2 Real Madrid
Real Madrid 0 - 1 Sporting Gijón
Real Madrid 4 - 0 Tottenham Hotspur
Athletic Bilbao 0 - 3 Real Madrid
Tottenham 0 - 1 Real Madrid

 


Bien que les résultats ne le montrent pas forcément, le Real Madrid est peut-être sur une meilleure dynamique que le FC Barcelone. Les madrilènes ont livré un des meilleurs matchs de leur saison contre Tottenham et ont livré des prestations sérieuses à Bilbao et à Londres. Mourinho a également la chance d'avoir son effectif quasiment au complet. Le banc de touche des Merengues risque d'être très bien garni avec peut-être Marcelo, Di Maria, Higuain, Adebayor ou encore Kaka.

 

Le Barça sera en revanche privé d'un homme en forme à l'image de Mascherano qui sera suspendu, mais aussi d'Abidal qui était le vrai leader de cette défense depuis 2011, ainsi que Puyol qui risque d'être à la limite physiquement. Mais surtout, quelques inquiétudes au niveau de la forme physique des blaugrana sont à souligner. Pedro, déclencheur du pressing de la "Pep Team" est gêné par une pubalgie et est clairement moins tranchant, moins frais. David Villa a le même soucis physique, ce qui influe sur sa réussite face au but, auteur de plusieurs matchs moyens dernièrement. La seule opportunité ou il a eu de se reposer a été gâchée par la blessure de Bojan contre Almeria. Toutes ces indications laissent penser que l'effectif de Pep Guardiola est moins frais, que son pressing qui est l'arme principale du Barça est moins efficace, que les attaquants sont moins réalistes... Mais nul doute que Pep Guardiola trouvera les mots pour remotiver ses troupes, et ces 18 jours trenscendront certainement les joueurs. Le retour de Puyol sera également très important, notamment pour Piqué qui n'a pas évolué à son meilleur niveau depuis la blessure de son ami et capitaine.

 

 

Récent Historique des clasicos :


Il faut remonter à la saison 2008 pour avoir une défaite des Blaugrana à Bernabeu, lors de la célèbre victoire 4-1 du Real Madrid ou les blaugrana ont du faire un pasillo en l'honneur des champions d'Espagne 2007/2008. En 2009 Barcelone à écrasé le Real 2-6 au Bernabeu lors d'un match historique, un match légendaire dominé de la tête et des épaules par le Barça lors d'un match qui a peut-être vu naitre définitivement cette équipe légendaire. La dernière victoire en date des catalans au Bernabeu date d'il y un an avec cette magnifique victoire 0-2 avec 2 passes décisives de Xavi qui a offert le titre de champion au Barça.
le FC Barcelone à gagné tout les Clasicos depuis le clasico du pasillo. Le dernier en date fut la manita infligée au Camp Nou cette année, but de Xavi, Pedro, Villa 2x et Jeffren. Une énorme correction infligée a Mourinho et son équipe.

 

 

Forces et faiblesses des deux équipes

Les forces Catalanes:

- La possession de balle sera certainement en faveur des blaugrana. mais sauront ils l’exploiter? Ils sont redoutables avec leur tiki taka, mais ils peuvent très bien avoir 80 % de possession et être stériles en attaque. Comme par exemple le match contre l'Inter de Mourinho.
- Le pressing : une des meilleures équipes, si ce n'est la meilleure. Ils arrivent a être souvent 2,3 à chaque fois sur le porteur du ballon pour le récupérer. Au match aller, cela a été une des clés de la démonstration.
- Messi, le meilleur joueur du monde, peu de monde le conteste. Il est capable d'aimanter la défense adverse pour créer des espaces pour les autres. Comme cela a été le cas, lors du 5-0. Comme il peut partir du milieu et dribbler plusieurs joueurs et marquer. Tout dépendra de Mourinho et sa tactique. Ça reste le joueur le plus compliqué a contrer.

- Alvès, il déstabilise la plupart des défenses adverses, apporte le surnombre, de la largeur, des contres et enfin oblige souvent le latéral gauche à rester derrière.
- Le milieu Catalan composé des 2 lutins Xavi et Iniesta et comme troisième homme Busquets, qui sera surement Keita pour cette rencontre si Puyol n'est pas aligné d'entrée et que Milito reste sur le banc. Ils gagnent pratiquement tout le temps la bataille du milieu, grâce a leurs vista, leur technique et leur vision du jeu hors paire. Ainsi qu'une maîtrise parfaite du tiki taka. Ils ont été une fois très embêté cette saison. C'était contre Valence au Mestalla, où Tino Costa et Banega ont fait un match énorme et ont empêché les Catalans de faire leurs jeu. D'ailleurs la possession de balle à été très faible en notre faveur. Mais il faut aussi dire que le Barça a joué en contre nature, en 352.
- Valdès, "l'assurance tout risque". Il a démontré cette saison que c'est un des meilleurs gardiens de la planète grâce à ces arrêts réflexes fabuleux et son très bon jeu au pied.  
- Pep : malgré qu'il ait relativement peu d'expérience pour un entraineur, il a démontré au monde entier que c'était un tout grand. Un grand tacticien, en sous estimant jamais l'adversaire. Nous sortira -t- il une composition inédite?

 

Les faiblesses Catalanes:

- La défense, en l'absence de Puyol, Abidal et l'énorme baisse de niveau de Milito, ainsi que Piqué qui a de la peine a retrouver son niveau. Elle n'est pas du tout rassurante, malgré qu'elle n'ait pas causé de la perte de beaucoup de points cette saison.
- L'excès de confiance: après avoir gagné 5 Clasicos, elle peut rendre les Barcelonais trop surs d'eux.
- Le réalisme, qui était une de leurs forces lors de la période octobre - Janvier. Il faudra qu'ils réussissent à mettre le ballon au fond quand ils en auront l’occasion.

Les forces madrilènes:

- Les contres attaques, c'est une des équipes les plus rapides, qui arrive a traverser le terrain en quelques passes.
- Marcelo, Xabi Alonso, Ozil, ces 3 là sont des pions essentiels pour le Real Madrid, le premier apporte de la folie sur son côté, de la largeur et combine à Merveille avec Cr7. Les 2 autres sont les plaques tournantes de leurs équipes quand le Real a le ballon. Que feront ils sans?
- Casillas, le champion du monde Espagnol est surement un des meilleurs gardiens du monde actuellement, si il est dans un grand soir il peut faire gagné son équipe presque à lui seul.
- La défense : Le duo Pepe - Carvalho est très solide. Marquer sur une action aérienne est quasiment une mission impossible.
- Coups de pied arrêtés : que ça soit sur corner avec Ramos, Ronaldo, Adebayor et les 2 défenseurs centraux Portugais, ou les coups francs de Ronaldo qui peut a tout moment mettre une bombe dans la lucarne, ou Ozil qui tire plus en finesse.
- Cristiano Ronaldo : même si il rend le jeu de son équipe moins fluide, il créé également des espaces pour ses coéquipiers grâce a sa qualité technique et ses frappes peuvent faire mouche à n'importe quel moment.
- Santiago Bernabeu: ils jouent chez eux, le public sera le 12ème homme côté Madrilène.

 

Les faiblesses madrilènes:

- Le collectif qui n'est pas encore au niveau de celui du Barça, il faudra jouer très vite face au pressing Barcelonais.
- La tension : Ramos, Pepe & Cie ont du mal a garder leur calme.
- La persévérance : quand ça ne va pas ils ont tendance à faire n'importe quoi et à paniquer, avec à leur tête Ronaldo et son excès d'individualisme.
- La pression de ramener un résultat : si ils perdent, la liga est perdue, mais surtout ça fera 6 revers consécutifs dont 3 au Santiago Bernabeu.



Statistiques :

Le Bilan du Clasico en liga: 162 matchs joué, 68 victoires du Real contre 63 victoires du Barça et 31 nuls.

Meilleurs buteurs et passeurs du côté du Real Madrid:

Ronaldo 28 buts -- Di Maria 10 passes décisives
Benzema 10 buts -- Ozil 9 passes décisives
Hinguain 7 buts -- Ronaldo 7 passes décisives

Meilleurs buteurs et passeurs du côté du Fc Barcelone:

Messi 28 buts Messi 19 passes décisives
Villa 17 buts Alvès 17 passes décisives
Pedro 13 buts Pedro 8 passes décisives

Les 3 joueurs de champ des 2 camps les plus utilisés :

Iniesta 2569 min -- Ronaldo 2440 min
Messi 2466 min -- Carvalho 2351 min
Villa 2446 min -- Marcelo 2340 min

Nombre d'arrêts de la part de chaque gardien :

Valdès : 65 arrêts en 2430 minutes jouées
Casillas : 67 arrêts en 2612 minutes jouées

Le Real marque le plus souvent entre la 10 ème et la 20 ème minutes et la 50 ème et la 60 ème minutes (13,89 %)
Le Barça marque le plus souvent entre la 80 ème et 90 ème (16,47 %)

Convoqués et suspendus :


Mourinho a fait appel à 20 joueurs pour ce premier clasico : Casillas, Ricardo Carvalho, Pepe, Ramos, Adán, Cristiano Ronaldo, Kaka, Benzema, Adebayor, Marcelo, Arbeloa, Xabi Alonso, Albiol, Garay, Higuaín, Di María, Özil, Khedira et Dudek. Lass et Gago sont blessés et Granero est suspendu, alors que Pedro Leon et Canales ne sont pas convoqués. 

Le portugais n'a d'ailleurs pas parlé à la conférence de presse traditionnelle la veille de match. Il a laissé à son adjoint Karanka l'honneur de répondre aux questions ce qui a causé le départ des journalistes espagnols considérant ça comme un manque de respect. C'est surprenant de la part d'un coach adepte de la guerre psychologique et des déclarations provocantes. Mourinho serait-il à court de munitions... ?



Guardiola a également convoqué 20 joueurs :
Valdés, Pinto, Fontàs, Puyol, Maxwell, Adriano, Piqué, Alves, Milito, Busquets, Keita, Xavi, Iniesta, Thiago, Dos Santos, Afellay, Pedro, Jeffren, Messi et Villa.

Abidal et Bojan sont blessés, Mascherano est suspendu. 
Pep a déclaré en conférence de presse "Le Real Madrid est beaucoup plus fort que lors de la première partie de saison. Ils sont meilleurs que nous dans beaucoup de paramètres [...] Nous pouvons tout perdre en une semaine, j'ai la sensation que pour gagner la Liga, il faut gagner au Bernabeu". Il a également ajouté une déclaration qui pourrait paraitre surprenante mais qui a sûrement pour but de relâcher la pression et de la mettre sur les épaules des madrilènes en déclarant "Ils sont favoris". 

 

Quelques chiffres qui résument ce clasico :

 

- 450 millions de telespectateurs sont attendus devant leur poste de télévision afin d'assister à ce clasico de Liga, qui sera diffusé dans 198 pays.

- Guardiola a disputé 5 clasicos en tant qu'entraîneur qu'il a tous remportés.

- Ronaldo n'a jamais marqué contre le Barça.

- Messi n'a jamais marqué contre une équipe entraînée par Mourinho. 

Ces 3 derniers chiffres ont de grandes chances d'être démenties lors du mois à venir... 

Le monde du football vivra donc 18 jours historiques. Même Sir Alex Ferguson n'en revient pas. Il a déclaré après la fin du match de Manchester contre Chelsea "Barça - Madrid en demi-finale... Vous vous rendez compte?! C'est incroyable, ce sera énorme... Si on ne joue pas le même jour, je crois que j'irais voir le match". Manchester ne jouera pas le même jour et nul doute que Ferguson sera donc présent au stade, et il a bien raison.

 

Article rédigé par : Ihabinho et Ronaldo97. 

 


Posté par Ihabinho
Article lu 15004 fois