Array Handball : 25-27, le Barça handball vainqueur de la Copa del Rey - FC Barcelona Clan

Annonce | Hand Ball | lundi 5 avril 2004 à 21:18  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Le Barça offre sa 14° Copa del Rey à Valero Rivera et Enric Masip pour leur départ…

Le Barça de handball 2003-2004

Retrouvez la vidéo en cliquant ici




Le FC Barcelone de handball nous avait déjà habitué à écrire les pages les plus brillantes du sport barcelonais, mais hier il a également écrit l’une des plus émotives en remportant contre tout pronostique la 14° Copa del Rey de son histoire en gagnant (25-27) au champion en titre, le Ciudad Real.

Le Barça avait une excellente opportunité pour achever la saison avec un dernier et quatrième titre, la Coupe, qui lui échappait depuis la saison 1999-2000, celle du mythique '7 sur 7'. Le président Joan Laporta les a accompagné. Il ne voulait pas perdre celui qui, pour le moment, est le titre le plus relevant de sa première année de mandat après les essais ratés es autres sections professionnelles en Coupe. C’était le 5ème affrontement de la saison entre Barça et Ciudad Real, avec 2-2 jusqu’à présent. Le Barça s’est imposé en Supercoupe d’Espagne et d’Europe, mais les 2 défaites ont été douloureuses : en Liga (30-28) et en finale de la Coupe ASOBAL (29-18). Ensuite, son entraîneur depuis 20 ans, Valero Rivera, annonçait ses adieux.

Mais l’équipe avait encore son mot à dire face et devait encore souffrir face à Ciudad Real, le reflet d’une saison déconcertante. Tout d’abord l’adieu surprise de Rivera, ensuite des rumeurs sur l’identité du nouvel entraîneur –après avoir écarté Canayer et Xesco Espar, la carte étrangère semble entrer en force avec le nom du Suédois Magnus Andersson, aujourd’hui entraîneur de Kolding–. Parallèlement, les listes de départ où entraient les derniers arrivés, les norvégiens Hagen (al Kiel), Solberg (probablement au Flensburg) et Franzen à des noms mythique comme celui du 'dream team' Carlos Ortega. Et également le plus que jamais moindre apport, à cause de problèmes physiques, d’Enric Masip.



Beaucoup de motifs

Le Barça avait de nombreux motifs pour remporter cette Coupe. Mais pour ce titre, pour beaucoup, le Barça a eu recours à sa légende, au beau jeu et à son efficacité et à l’envie de vaincre. Ils méritent tous la reconnaissance, du premier au dernier. Barrufet par ses arrêts, le travail défensif de Xepkin, la polyvalence et l’implication de Xavi O'Callaghan malgré des problèmes au cartilage, le travail parfait d’Hernandez en attaque, un profond 5:1 qui leur a donné la victoire, à Fernandez, amené à être un arrière centre de référence et un passeur de luxe.

Franzen, absent des listes et remplacé par un junior en novembre qui malgré son adieu attendu a tout donné, y compris physiquement (rupture de fibres hier en tenant d’empêcher les buts de Stefansson). Nagy, très motivé par l’envie de dédier le titre à son 'grand frère' (Masip) et bras de référence. Carlos Ortega, qui méritait une autre fin uniquement par son intelligence sur le terrain. Skrbic, qui a ridiculisé la défense hier. Et un autre joueur splendide, Solberg, très grand travailleur. Et Hagen et Romero, qui auraient assurément apporté tout ce qu’ils savent s’ils ne se seraient pas blessés.

Et Enric Masip à qui David Barrufet, après avoir reçu le feu de Valero Rivera, a remis la Copa dès sa réception. Généreux dans l’effort jusqu’à la fin de sa carrière et qui a reçu une grande ovation lorsqu’il est entré sur la poste, point culminant d’une carrière très brillante.


Ciudad Real, 25 (11+14): Hombrados, Trives (2), Kallman (5), Dujshebaev, Stefansson (7, 2p.), Entrerríos (2), Dinart –7 de départ–, Sierra (g.), Prieto, Pajovic (2), Ortega (1), Uríos (2), et Zaky (4, 2p.)

FC Barcelone, 27 (16+11): Barrufet, O’Callaghan (1), Jerome (3), Franzen (1), Nagy (5), Ortega (6), Skrbic (7) –7 de départ–, Ohlander (g.), Xepkin, Hernández (1), Solberg (3) et Masip.

Scores provisoires : 2-4, 5-8, 6-9, 7-11, 10-13, 11-16 (mi-temps), 12-18, 15-20, 18-21, 18-22, 21-25 y 25-27 (fin).


Finale de la XXIX Copa del Rey de handball disputée au Palais des Sports Universitaire de Navarre devant 2.500 spectateurs. Ont suivi en direct les présidents des clubs finalistes, Joan Laporta (FC Barcelone) et Domingo Díaz (Ciudad Real). Le Portland, club local, a remis un souvenir à l’entraîneur azulgrana, Valero Rivera, pour sa dernière visite en tant qu’entraîneur à Pampelune. A la 21’, le joueur du FC Barcelone, Franzen s’est blessé.




Le joueur du F.C. Barcelone Enric Masip embrasse la Coupe après que le FC Barcelone se soit proclamé vainqueur de la XXIX édition de la Copa del Rey de handball en s’imposant en finale face à Ciudad Real 25 à 27, dans une rencontre qui a permis au joueur catalan de se retirer du handball.

Posté par marco93fcb
Article lu 4267 fois