Array FC Barcelone 3-2 Real Madrid : Satisfaisant, mais attention ! - FC Barcelona Clan

En Une | Supercopa | vendredi 24 août 2012 à 17:18  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Le Barça s'impose dans ce clasico de la Supercoupe. Une victoire méritée ponctuée par une nette domination dans l'ensemble de la rencontre. Mais les catalans n'ont qu'un but d'avance avant de se déplacer dans la capitale espagnole.

Les faits et le jeu

Voilà le premier choc de la saison, sous la chaleur de Barcelone, pour le premier titre en jeu de ce nouvel exercice.
Après l'ouverture en Liga, les deux équipes se présentent avec plus ou moins le même état de forme.

 

Pour sa première dans un clasico, Tito Vilanova compose en fonction d'un turn over et d'une concurrence définie. Valdes est aux buts. Alves joue à droite. Piqué est préféré à Puyol, Mascherano l'accompagne. À gauche, c'est Adriano qui retrouve son poste, Alba ayant joué dimanche contre la Sociedad se retrouve sur le banc. Pour le reste c'est du classique, le trio Busquets, Xavi et Iniesta est installé dans le cœur du jeu. En attaque, Pedro, Alexis et Messi composent le trident.
Côté Real Madrid, José Mourinho offre quelques surprises. Casillas toujours dans les buts, la défense est composée d'Arbeloa, Albiol (qui remplace Pepe forfait), Sergio Ramos et Coentrao. Le double pivot sera tenu par Xabi Alonso et Khedira. Pour la ligne offensive, le technicien portugais décide de mettre Di Maria sur le banc, laissant le côté droit à Callejon. Özil et Crisitano Ronaldo complètent la ligne de trois. Et en attaque, Benzema est préféré à Higuain.

 

Le match débute, et les madrilènes prennent possession du ballon... pendant deux minutes. Ensuite, c'est à la machine catalane de récupérer et garder la gonfle. La rencontre se dessine rapidement, avec un bloc merengue qui recule au fil des minutes et des blaugranas qui récupèrent le ballon dans le camp madrilène.
Un bloc bien organisé néanmoins, qui empêche les catalans de pouvoir se créer de véritables opportunités. Alors, Piqué s'exerce de loin et tente sa chance, sans grand succès (17'). Les brèches commencent à s'ouvrir et Alves arrive à servir idéalement Messi dans la surface, mais la Pulga voit son tir passé juste à côté (19'). Messi encore profite de quelques contres favorables pour croisé sa frappe, mais sans grand danger (29').
Durant cette première demie heure, le Barça domine, les madrilènes sont poussés à la faute. Xabi Alonso et Raul Albiol sont parfois à la limite, mais l'ambiance de ce clasico reste saine.



Les culés poursuivent leur domination, Pedro d'une frappe soudaine met à contribution Casillas qui détourne en corner (33'). Les merengue ont du mal à conserver le cuir, ils tentent quelques incursions mais cela est voué à l'échec. L'arrière garde catalane est parfaite, et le pressing des offensifs s'avère très efficace. Xavi tente sa chance des 20 mètres mais le ballon passe au dessus (39').
L'arbitre renvoie les vingt-deux acteurs aux vestiaires, et l'avantage est clairement du côté de la Tito Team. Les blaugranas dominent mais peinent à trouver l'ouverture. Le collectif merengue est soudé derrière, l'organisation défensive est bien en place. Mais offensivement les madrilènes n'offrent aucun relief, et sont vite gênés par le pressing catalan.

 

 

Le second acte reprend, et le Real Madrid offre un meilleur visage. Le bloc est beaucoup plus haut, et met un peu plus à mal les catalans. Ce sont les barcelonais qui se sentent légèrement dominés, les champions d'Espagne commencent à un peu plus jouer dans le camp adverse. Valdes n'a rien eu à faire, puisque les merengue ne se sont pas procurer d'occasions. À la 55ème minute sur un corner d'Özil, Cristiano Ronaldo prend le dessus sur Busquets et trompe Valdes, 1-0 grâce au buteur portugais, plutôt discret ce soir. Les hommes de Mourinho marquent contre le cours du jeu. Mais ils n'ont même pas le temps de savourer ce but que Pedro fait chavirer le Camp Nou. Merveilleusement servi par Mascherano, Pedro est parti à la limite du hors jeu (hors jeu ou pas, cela se joue sur quelques millimètres) dans le dos de Coentrao. L'international espagnol contrôle, accélère, fixe et bat Casillas d'un tir croisé, 1-1.



La rencontre s'est débridée en deux minutes, le match s'équilibre et le ballon va d'un but à l'autre. Sur un centre de la droite, Arbeloa a failli tromper son gardien d'une remise de la poitrine, le ballon finira sur le poteau, mais l'arbitre siffle une faute pour une poussette d'Alexis Sanchez (60'). Alves côté droit est servi par Messi dans la surface, le brésilien se joue de son adversaire et enchaine du gauche, mais le tir est détourné (62'). Sur le corner qui suit, Piqué place sa tête qui finit au dessus des cages de Casillas.
Quelques minutes plus tard, Piqué se jette pour contrer une frappe de Callejon.

 

La partie s'emballe, les blaugranas commencent à reprendre le dessus sur la rencontre. Il reste vingt minutes à jouer, Iniesta est lancé côté droit dans la surface. Don Andres feinte un centre et Sergio Ramos tacle, un tacle qui emporte son coéquipier de la Roja, et l'arbitre désigne le point de pénalty. Messi, discret en seconde période s'élance et trompe Casillas, 2-1 pour le Barça. Un score mérité, au vue de la physionomie de la rencontre, qui montre les catalans un cran au dessus.
Andres Iniesta est en feu, le Manchego se joue de Khedira, Albiol et Sergio Ramos pour offrir un caviar à Xavi qui s'en va battre Casillas, 3-1 et il reste un peu moins d'un quart d'heure de jeu.
Les catalans continuent d'attaquer et tentent de tuer la rencontre, Messi idéalement servi par Iniesta contrôle et frappe, Casillas sort la parade des grands soirs (85'). Dans la minute qui suit, Adriano sert en retrait Valdes, Di Maria presse, Valdes tergiverse et offre à Di Maria l'occasion de réduire la marque , 3-2 sur un but gag provoqué par une énorme erreur du portier catalan.

 

Le score en restera là, si les blaugranas ont affichés un bien meilleur visage que son rival, ils repartent avec un goût amer, la sensation d'un score immérité. Dominateurs dans l'ensemble de la rencontre, les hommes de Tito Vilanova sont apparus supérieurs dans les moments forts, mais ont eu du mal sur les quelques phases de domination merengue. Cela dit, les barcelonais paraissent bien plus enjambe avec une envie de tout dévorer. Une motivation retrouvée.
Attention toutefois à ne plus concéder de buts sur la première occasion adverse, et la facilité peut coûter cher.
Le retour s'annonce palpitant, mais avant ça, il y a un déplacement périlleux ce dimanche à Pampelune pour y affronter l'Osasuna.

 

 

Les joueurs


Valdes : 3

De bonnes interventions aériennes, un jeu au pied toujours nickel, et il est battu sur le but de Cristiano. Mais il commet une énorme bourde dans les dernières minutes qui offre un deuxième but aux merengue, sur un excès de confiance, il se fait prendre. Faute grave.

 

Alves : 7

Une bonne activité de Dani, comme d'habitude, avec des montées incessantes et une défense plutôt solide. Les vacances lui ont fait un bien fou.

 

Piqué : 7.5

Infranchissable ce soir, Piquenbauer redonne ce côté rassurant et serein. Bon dans la relance, toujours impeccable sur le placement, la concurrence s'annoncera rude entre lui, Mascherano et Puyol.

 

Mascherano : 7

Un peu comme dimanche, El Jefecito donne l'impression de ne pas être à 100%. Toujours aussi autoritaire malgré tout, et une passe Xaviesque offerte à Pedro pour l'égalisation.

 

Adriano : 7

Jordi Alba à l'Euro, Jordi Alba à la plage, Jordi Alba et Martine... À force de ressasser le disque de l'été en Catalogne tout le monde a oublié que le Barça possédait un autre arrière gauche de très haut niveau. L'ancien sévillan n'a eu aucun accroc sur son côté, et nous offre une prestance défensive de plus en plus notable.

 

Busquets : 7

Légèrement plus haut que d'habitude, Busquets livre une prestation convaincante. Quelques cassages de reins, un jeu toujours aussi fluide et propre, le néo champion d'Europe est aussi la cible préférée de ses adversaires. Le seul point négatif est le duel perdu face à Cristiano sur le premier but où il n'a pas réellement su s'imposer. Attention toutefois à ne pas tomber dans la facilité avec quelques talonnades inutiles.

 

Xavi : 8

El Maestro, brassard sur le bras, a dicté le tempo, surtout en première période. Une bonne prestation du plus capé des blaugranas, qui avait une envie folle de marquer. En témoigne ses quelques frappes lointaines, sans succès. Mais il règle ce problème en fin de match et cède sa place à Cesc (83') qui n'aura pas eu le temps de se montrer.  

 

Iniesta : 9

L'homme du match. Les larmes ont coulées. Don Andres a offert une prestation à l'image de son talent qui incarne la classe, l'élégance et le football. Il provoque le pénalty, il offre le troisième but sur un plateau, El Manchego a mis à mal le bloc madrilène parfois tout seul ce soir.

 

 

Pedro : 7.5

Le canarien a couru partout, que ce soit à gauche ou à droite, il a beaucoup participé aux offensives et s'est (encore) montré décisif dans un clasico. Un but plein de sang froid, qui rappelle le Pedro des grandes heures. Il est remplacé par Jordi Alba en fin de match qui jouera arrière gauche.

 

Alexis : 4.5

Plein de volonté, mais après, quasiment du néant. Il n'offre aucune solutions balle au pied et n'arrive pas à se libérer complètement. Alors, ça donne un joueur amorphe lorsqu'il s'agit de provoquer son vis à vis. L'international chilien a aussi cette tendance à se laisser un peu trop tomber dans la surface, il ne faut pas que cela devienne une habitude. Tello le remplace à 20 minutes du terme, le jeune ailier s'est montré bien confiant sur ses prises de balle.

 

Messi : 6

Une première mi temps où il s'offre deux occasions, sans pour autant briller. Messi s'éteint complètement en seconde période, malgré son pénalty marqué. Il a la balle du 4-1 au bout des pieds, derrière ça fait 3-2. Le soulier d'or devra montrer un meilleur visage au Bernabeu.

 

 


Fiche technique

 

FC Barcelona : Valdés; Alves, Piqué, Mascherano, Adriano, Busquets, Xavi (Cesc, min.83), Iniesta, Pedro (Jordi Alba, min.87), Alexis (Tello, min.72) y Messi.

Real Madrid : Casillas, Arbeloa, Ramos, Albiol, Coentrao, Xabi Alonso, Khedira, Callejón (Di María, min.65), Özil (Marcelo, min.82), Cristiano y Benzema (Higuaín, min.61).

Arbitre : Clos Gómez

Avertissements : Xabi Alonso (min.11), Arbeloa (mi.44), Mascherano (min.45) y Albiol (min.50).

Buts : 0-1: Cristiano Ronaldo, min.55. 1-1: Pedro, min.56. 2-1: Messi (sp), min.65. 3-1: Xavi, min.77. 3-2: Di María, min.85.

91.728 spectateurs.


Posté par Tele-santana
Article lu 7364 fois