Array Dani Alves : « nous récupérons ce qui nous rend différents » - FC Barcelona Clan

Interview | Dani Alvés | vendredi 23 août 2013 à 20:15  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Avant la séance d'entraînement de ce vendredi, Dani Alves s'est présenté en salle de presse pour répondre aux questions des journalistes. Le passeur décisif du premier but de Neymar revient sur la blessure de Messi, l'intégration de Neymar, le match aller de Supercopa mais aussi sa relation avec Abidal.

Concernant Messi, sa blessure et l'équipe sans lui. « Il n'y a aucune alarme, ce sont des choses qui arrivent, ce sont les blessures. Il faut qu'il récupère le plus vite possible. Je pense qu'il va bien, ce sont des choses qui arrivent et il faut s'en occuper comme d'habitude. Il ne s'est pas senti à l'aise pendant le match et à partir de là il n'a pas voulu continuer. Il faut qu'il récupère mais il n'y a pas d'alerte. Messi préoccupé ? change de nom et perds du poids, moi quand je me suis blessé on n'en parlait pas tant. Parce que c'est lui il faut sonner l'alarme. Je pense que c'est normal, nous avons un corps et des fois il ne répond pas comme on le souhaite. Et quand il ne répond pas, il faut récupérer,  se préparer et revenir encore. Les blessures dans le football sont normales. C'est sûr que personne n'aime se blessé, personne n'aime ne pas être en forme. Je suis sûr que lui n'est pas à l'aise avec cette situation, qu'il n'aime pas ça parce qu'il veut jouer tous les jours, le football c'est sa vie. Quand il ne va pas bien c'est normal qu'il soit préoccupé mais je ne pense pas qu'il faille sonner l'alarme ou autre chose. Les Ferraris doivent aussi passer au garage parfois. Je crois qu'il est en train de se polir un peu pour être meilleur. C'est l'idée qu'il doit avoir. Si tu as le meilleur joueur du monde, c'est inévitable d'être dépendant de lui. Nous essayons de faire en sorte que son absence se remarque le moins possible. Nous essayons de travailler encore mieux et de faire les choses mieux. Quand il n'est pas là nous faisons tout pour que ça ne se note pas mais c'est inévitable d'être dépendants du meilleur joueur du monde ».

Le retour de certains conceptes avec Tata Martino. « Nous avons un staff qui tente de faire revenir différents aspects que nous avions perdu dernièrement. Nous essayons de récupéré ce qui faisait de nous une équipe différente des autres. Parce que sans cela nous sommes une équipe comme les autres. Les autres équipes aussi travaillent beaucoup et ont de grands joueurs. La différence était que nous courions plus qu'eux, nous luttions plus qu'eux, nous pressions plus qu'eux. Une fois que nous avons perdu cela nous étions comme les autres et comme le niveau s'est élevé c'est plus dur. Je pense qu'une fois que nous aurons récupéré ces principes nous serons beaucoup plus joyeux ».

Sur l'influence de la Coupe du Monde sur sa saison. « Au final, ce qui nous donne à manger c'est le Barça. La sélection c'est la cerise sur le gâteau. Nous irons défendre notre pays avec beaucoup d'honneur et beaucoup de fierté mais notre employeur est le FC Barcelone avec qui nous devons lutter sans penser aux autres événements. Il faut vivre l'instant présent et ne pas penser à ce qui va se passer dans le futur. Dans le futur nous ne savons même pas si nous serons vivants, il faut vivre l'instant présent ».

Au sujet de Neymar. « Il a vraiment une très grande envie de jouer. Il sait où est-ce qu'il a attéri, l'exigence qu'il existe ici mais je le vois très heureux d'être à Barcelone. Son intégration au groupe se passe de la meilleure façon possible. Sur le plan physique il travaille assez bien. Il profite du temps de jeu que lui offre le coach. Je suis sûr qu'il offrira plus quand il aura joué plus. C'est un joueur qui va apporter énormément, ça a été déjà dit, je l'ai déjà dit mais j'insiste c'est un joueur qui va apporter énormément au Barça. Je pense que l'une des caractéristiques du Barça c'est qu'ici il n'y a ni de titulaires ni de remplaçants. Il y a des joueurs qui travaillent pour jouer, certains jouent plus que d'autres mais tout le monde peut se sentir titulaire parce qu'au final il y a des matchs pour tout le monde. Celui qui va donner une réponse positive à l'entraîneur sur le terrain va jouer plus et celui qui ne le fait pas moins. Mais à partir du moment où Neymar est venu jouer au Barça il sait qu'il doit se préparer pour jouer au Barça que ce soit comme titulaire ou remplaçant. Il sait où il a signé et ce qu'il peut apporter. Il est heureux et à partir de là il peut progresser ».

Sur la Supercopa. « C'est une compétition, c'est normal que le match soit plus disputé que contre Levante. Il y a un rival qui a très bien travaillé, il y a des choses qui ont joué comme la pelouse sèche. Au delà de la pression, si on regarde le match l'Atlético n'a pas eu plus d'occasions pour marquer. Ils ont eu une grosse occasion et ils ont marqué. Quand le terrain est dans ces conditions, c'est plus dur pour nous. Je pense que nous aurions mérité de gagner pour toutes les occasions que nous avons eu particulièrement en seconde période. En première période nous n'avons pas réussi mais je pense que la seconde période a été totalement nôtre et si nous avions gagné ce match personne n'aurait rien dit. Mais c'est une finale et il faut jouer 90 minutes ».

Au sujet du retour d'Abidal, qui a joué trois fois 90 minutes en une semaine. « Un miracle ? non. Quand on veut ou quand on lutte pour quelque chose, on l'atteint. J'ai parlé avec lui, il est très content de pouvoir jouer. Il est aussi content que j'ai repris son numéro. Je le répète : c'est une personne qui m'a énormément marqué. Pas seulement sur le plan sportif mais aussi personnellement. Pour tout cela je l'admire et j'ai repris son numéro. Je suis très content qu'il rejoue ».


Source: Site Officiel

Posté par jAX
Article lu 4807 fois