Array Un joueur à la loupe : Puyol face au Real Madrid - FC Barcelona Clan

Article | Puyol | lundi 18 avril 2011 à 00:45  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Pour ce premier des quatre Clasico prévus au mois d'avril, Carles Puyol effectuait son retour après une très longue blessure. Après plusieurs mois sans jouer, où en est « El Capitàn » ?

Carles Puyol n'a plus joué pour le Barça depuis le mois de janvier. Incontestable leader de l'équipe, son absence a été masquée pendant un temps avec brio par la forme éblouissante d'Éric Abidal au poste d'arrière central. Les choses ont toutefois tourné au cauchemar lorsqu'Abidal a vu sa saison se terminer, forçant Guardiola à jouer les apprentis bricoleurs : Sergio Busquets faisait office de rustine aux côtés de Piqué alors que Mascherano retrouvait enfin du temps de jeu au poste de numéro 6. Si Busquets n'a globalement pas démérité, sa lenteur et son manque d'automatismes furent parfois préjudiciables. Guardiola a ainsi tenté Mascherano en défense, aligné d'entrée de jeu face au Shakhtar Donetsk, son agressivité positive, sa mobilité et sa justesse en ont épaté plus d'un. Mais cela ne restait qu'une solution de rechange, sans garantie sur le long terme... Bref, l'absence de Puyol a vraiment fait mal au collectif. Alors que les Culés s'apprêtaient à se faire une raison, voilà que le capitaine à la crinière de lion est annoncé apte pour le Clasico retour de Liga, au Bernabeu... Mieux : il est titulaire...

Puyol en chiffres cette saison :

  • Liga : 17 apparitions (17 titularisations, 3 jaunes), 0 fois réserviste. 1385 minutes jouées. 1 but.
  • Coupe : 2 apparitions (1 entrée, 1 titularisation), 2 fois réserviste. 103 minutes jouées.
  • Ligue des champions : 5 apparitions (5 titularisations, 1 jaune), 1 fois réserviste. 450 minutes jouées.

 

Analyse et commentaires

En première mi-temps, Guardiola titularise donc Puyol à la surprise générale. Pendant les dix premières minutes, le capitaine du Barça se contente de faire mumuse avec Piqué, alors que les débats sont outrageusement dominés par les Catalans, quoique stériles. Seul Benzema a le cran d'aller le presser, sans réussite aucune. Mais plus le temps passe, et plus le Barça, en panne d'inspiration, se retrouve exposé aux contre-attaques madrilènes, certes rares mais excessivement dangereuses. Puyol exécute notamment une belle interception à la 13e minute, sur un extérieur pied droit de Cristiano Ronaldo, et reste vigilant comme à son habitude. Il se fend aussi d'une action de grande classe, lorsque Di Maria, parfaitement excentré côté droit (Dani Alves étant parti boire un verre avec un stadier), court en direction de Valdès. Puyol sprinte alors et trouve la lucidité de dégager en corner, évitant ainsi à son équipe un probable but tôt dans le match (20e minute). Par la suite, le capitaine du Barça gère tranquillement les affaires courantes, vu la médiocrité des constructions madrilènes. Seul Marcelo frappe à sa porte, mais celui-ci se heurte à un mur arborant le brassard catalan.

En deuxième période, les débats commencent avec plus ou moins le même rythme qu'en première, possession blaugrana et tactique défensive merengue. Rien à signaler donc dans le jeu de Madrid, et Puyol n'est pas vraiment sollicité. Malheureusement, le bonheur de retrouver Carles sur un terrain tourne court lorsque celui se retrouve au sol, souffrant aux ischio-jambiers. El Capitàn sort sur civière et les Culés craignent le pire, mais les nouvelles d'après-match se révéleront rassurantes. Il tiendra à priori sa place en finale de Copa mercredi, face à ces mêmes Madrilènes. Mais pour ce premier Clasico, le Barça doit finir le match sans lui, Busquets prenant sa place et Keita entrant en jeu.

Globalement, on créditera Puyi d'un bon match, où sa vision du jeu défensive et son agressivité ont pesé aussi bien sur le jeu que dans les coeurs des supporters catalans. Lorsqu'il est là, on sent effectivement que la défense a une tout autre allure. Dans le jeu, il a plusieurs fois dû couvrir la nonchalance et la naïveté d'un Dani Alves coupable de graves oublis défensifs. Il a aussi apporté sa contribution dans les coups de pieds arrêtés, même si ça n'a guère pesé face à la supériorité écrasante des Blancos dans ce secteur de jeu. Puyol a enfin pas mal couru  : 5.6 km pendant 57 minutes, lui qui revient de blessure. Le fait le plus notable reste la grosse baisse de rythme de l'équipe lors de sa sortie, sa faillite défensive et l'absence de leader sur le terrain. Coïncidence ? Certainement pas. Puyol est plus que jamais indispensable.

 

Vidéo

 

De bonnes interventions, des courses, et un bel esprit. Quelques mauvais dégagements. Dans la construction, un jeu très simple et pas de relances à proprement parler (Piqué s'en chargeant).

Voir la vidéo : youtube- dailymotion - megaupload

 

Statistiques

  • Général 
    • Ballons touchés : 40
    • Ballons récupérés : 8
    • Ballons perdus : 3
    • Corners provoqués : 0
    • Corners concédés : 1
    • Duels gagnés : 4
    • Duels perdus : 1
    • Distance parcourue : 5.6 km
    • Temps de jeu : 57 min
  • Passes 
    • Passes tentées : 35
    • Passes réussies : 33
    • Passes dangereuses : 0
    • Passes décisives : 0
  • Tirs 
    • Tirs : 0
    • Tirs cadrés : 0
    • Tirs sur les montants : 0
    • Buts : 0
  • Fautes 
    • Fautes reçues : 0
    • Fautes commises : 0
    • Hors-jeu : 0
    • Cartons jaunes reçus : 0
    • Cartons jaunes provoqués : 0

Note du joueur

  • barcamundial..... 6.75 / 10 « Pour la discipline qu'il a apportée à la défense, et pour son envie toujours intacte de se donner à 100% »
  • Ronaldo97......... 8 / 10 « Très bon match, pour quelqu'un qui n'a pas joué depuis 3 mois. Captain is back ! »
  • Wedge................ 7.5 / 10 « Ce joueur rassure tout le monde, à commencer par Piqué. »
  • Moyenne...........  7.4 / 10

 

Texte :  barcamundial, Bbarça

Vidéos : Wacil78

Statistiques : Ronaldo97

 


Source: FCBClan

Posté par Wedge
Article lu 5965 fois