Array Un joueur à la loupe : Mascherano face à Donetsk - FC Barcelona Clan

En Une | Javier Mascherano | jeudi 14 avril 2011 à 17:32  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Sixième numéro du « joueur à la loupe », et qui dit six dit milieu défensif : cette fois, c'est sur l'Argentin Javier Mascherano que notre attention se portera. Coup d'œil sur ce « petit nouveau » qui n'a rien d'un bleu...

 

Javier Mascherano enchaîne les prestations de très bonne facture ces dernières semaines. Les blessures en défense et le repositionnement de Busquets en central ont permis à l'Argentin de retrouver du temps de jeu régulièrement, en suppléance au poste de milieu défensif. La plupart des observateurs s'accordent à dire qu'il s'est parfaitement adapté au jeu espagnol, et que son assimilation du style blaugrana est toujours meilleure.

Déjà titulaire au Camp Nou la semaine passée pour le match aller, Mascherano est de nouveau aligné d'entrée pour le quart de finale retour contre le Shakhtar Donetsk. Cependant, la surprise est de taille : il va jouer toute la rencontre au poste de défenseur central, alors que Sergio Busquets retrouve sa place de milieu défensif et que Gabi Milito reste sur le banc. Certains en rêvaient... Guardiola l'a fait. La jeunesse de Fontàs, le faible niveau de Milito, la lenteur de Busquets... tous des facteurs qui poussent à chercher la solution miracle pour combler l'absence de Puyol au coeur de la défense. Et si ce miracle s'appelait Mascherano ?

Rapidement, Mascherano cette saison, c'est :

  • Liga : 21 apparitions (14 titularisations, 8 entrées en jeu, 7 sorties), 16 fois réserviste. 5 cartons jaunes. 1162 minutes jouées.
  • Copa : 6 apparitions (6 titularisations, 1 sortie), 2 fois réserviste. 0 carton jaune. 525 minutes jouées.
  • Ligue des Champions : 7 apparitions (7 titularisations, 1 sortie), 2 fois réserviste. 2 cartons jaunes. 600 minutes jouées.

 

Analyse et commentaires

Mascherano est donc titulaire au poste de défenseur central droit pour la première fois de la saison, même s'il avait déjà dépanné contre Almeria à cette position. Dès l'entame du match, le camp barcelonais est assailli par des Ukrainiens déterminés et au-dessus aussi bien techniquement que tactiquement. Mascherano fait face avec la hargne qu'on lui connaît, n'hésitant pas à dégager au loin quand il le faut et à être dur sur l'homme. C'est lors de ces vingt minutes de domination, voire de soumission, qu'« El Jefecito » se révèle supérieur à tous ses compères en défense. Avouons tout de même que la barre n'était pas placée très haut, entre Piqué qui maîtrise mal les ballons dans son dos, Alves qui laisse le champ libre à Willian, et Adriano qui fait de même avec Douglas Costa. Mascherano et Piqué gèrent ensuite facilement le reste de la mi-temps, le Shakhtar ayant très nettement baissé de niveau.

En seconde période, le Barça, fort de son avantage (0-1) est libéré d'un poids, et les pertes de balles n'ont pas d'incidence concrète sur le jeu. Ainsi, Mascherano n'a pas été sollicité plus que ça. De plus, les incursions adverses sont souvent orchestrées sur les ailes, en se fondant sur les débordements et les centres. La mauvaise qualité des centres ukrainiens et leur faible présence dans la surface barcelonaise font qu'il est difficile de juger Mascherano pleinement à son nouveau poste. Il s'est ainsi contenté de dégager et de relancer proprement en s'appliquant. Une de ses seules mauvaises notes dans le compartiment défensif a été de se laisser feinter par Mikitharyan, qui a ensuite bombardé Valdes.

Offensivement quasi absent, Mascherano a toutefois mené une belle percée en s'aidant de sa force physique, avant de se démener pour servir Messi via une de ces « passe-tacle » dont il a le secret. Une autre de ses lacunes évidentes est le jeu long : il a très peu tenté les longues passes (peut-être à cause du bon placement tactique des Ukrainiens), et il a surtout raté (ci-contre un graphique de ses passes longues manquées). Autre fait notable : il n'a jamais touché le ballon de la tête.

À défaut d'être serein et impérial, il a été tranchant et agressif dans ses interventions défensives. Cependant, il faut mentionner une statistique qui ne manquera pas d'en surprendre plus d'un : Mascherano, celui qui est considéré par beaucoup comme un « boucher », celui qui alignait les cartons jaunes lors de ses premiers matchs avec le Barça, ce Mascherano-là n'a commis aucune faute de toute la rencontre ! Alors qu'on pouvait craindre un déluge de pénaltys pour l'adversaire en l'alignant défenseur central, force est de constater que ce joueur est capable d'évoluer avec une certaine retenue. Il affiche aussi une certaine roublardise à faire quelques gestes à la limite, mais non sanctionnés car bien exécutés.

Mascherano a passé son test avec brio et a prouvé, une nouvelle fois, qu'il est le remplaçant numéro 1 du Barça tous postes confondus. Il aurait vraiment pu apporter une alternative viable lors du prochain Clasico, mais sa suspension l'écarte du match. En tout cas, sa prestation ne peut certainement pas laisser Guardiola indifférent, surtout lorsqu'on la compare à celle de Gabriel Milito, entré en fin de match, qui aurait pu être plus convaincante...

 

Vidéos

Première mi-temps

En première période, Mascherano joue concentré et appliqué. En phase de relance, on le voit souvent écarter (très vite et à reculons !) jusqu'à la ligne de touche pour proposer une solution à Valdes (minutage : 0:03, 2:05). Il tente le jeu long mais ce n'est clairement pas son fort (0:06, 0:58), il y parvient quand même (0:32, 1:58, 2:06). Il dégage sans paniquer des ballons potentiellement très dangereux (0:14, 0:23). En retard sur l'attaquant, celui-ci tire mais se heurte à Valdes : Mascherano remercie ensuite son gardien en contrant la reprise de l'attaquant (0:38). Râtisse quelques ballons au milieu (0:10, 0:51), et casse des contres proprement (1:08, 1:45). Quelques jaillissements mais préfère ne pas prendre de risque en laissant l'initiative de l'attaque à d'autres (2:13).

Voir la vidéo : youtube

Deuxième mi-temps

Dans la lignée de la première. Très très propre à la récupération (1:45), on le voit même, chose impensable pour certains, retirer le pied (0:47). Ses lacunes au jeu long (1:13) ne doivent pas masquer ses facultés à jouer rapidement, simple, sans tergiverser. Mène enfin une percée à son terme (2:22). Des tacles qui eux non plus n'ont rien à envier à Monsieur Propre (2:55). Reste une action litigieuse où il semble avoir légèrement accroché le pied d'un attaquant (2:40).

Voir la vidéo : youtube - megaupload - dailymotion

 

Graphiques

Mascherano a réussi 65 passes sur ses 70 tentatives. Le graphique reprend toutes ses passes, réussies en bleu et ratées en rouge. À titre de comparaison, nous reprenons sur la droite les passes de son compère dans la charnière centrale, Gerard Piqué. On voit que contrairement à Piqué, il a moins tenté le jeu vers l'avant, et a préféré assurer avec plus de passes purement latérales ou sur son gardien. Il en arrive ainsi à 20 passes jouées de plus que son collègue espagnol.

 

 

Poursuivons avec le pain quotidien du défenseur : tacles (gauche) et interceptions (droite). Mascherano a taclé cinq fois dans sa zone pour trois succès. Il a aussi intercepté pas mal de ballons côté droit, ce qui n'est pas anodin : il a en effet beaucoup couvert Dani Alves qui a joué très haut pendant tout le match, la défense évoluant souvent dans une formation à trois joueurs.

 

Statistiques

  • Général 
    • Ballons récupérés : 8
    • Ballons perdus : 5
    • Tacles : 5 (3 réussis)
    • Interceptions : 5
    • Corners provoqués : 0
    • Corners concédés : 0
    • Distance parcourue : 9.17 km
    • Temps de jeu : 90 min
  • Passes 
    • Passes tentées : 70
    • Passes réussies : 65
    • Passes reçues : 54
    • Passes dangereuses : 0
    • Passes décisives : 0
  • Tirs 
    • Tirs : 0
    • Tirs cadrés : 0
    • Tirs sur les montants : 0
    • Buts : 0
  • Fautes 
    • Fautes reçues : 1
    • Fautes commises : 0
    • Hors-jeu : 0
    • Cartons jaunes reçus : 0
    • Cartons jaunes provoqués : 0

Note du joueur

  • barcamundial..... 7 / 10 « Pour son amélioration, son implication dans le collectif, même à un poste qui n'est pas le sien. »
  • jAX.................... 7.5 / 10 « A été le plus grand enseignement du match, au poste de DC il vaut bien plus que Busquets. À revoir. »
  • Ronaldo97......... 8.5 / 10 « À un poste qui n'est pas le sien, ne fait pratiquement aucune erreur, et l'équipe ne prend pas de but. »
  • Wacil78.............. 7.5 / 10 « Très solide en défense, un peu timide à la relance. Match satisfaisant. »
  • Wedge...............  8 / 10 « Bluffé. »
  • Moyenne...........  7.7 / 10

 

Texte :  barcamundial, Wedge

Vidéos : Wacil78, jAX

Graphiques et statistiques : Ronaldo97

 


Source: FCBClan

Posté par Wedge
Article lu 4585 fois