Array Un joueur à la loupe : Iniesta face au Real Madrid - FC Barcelona Clan

En Une | Iniesta | vendredi 6 mai 2011 à 23:35  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Qui dit grand match dit grand joueur : Andrés Iniesta est sous les feux de la rampe pour ce dixième numéro du « joueur à la loupe » spécial Ligue des champions, demi-finale retour contre Madrid.

Andres Iniesta revient d'une blessure légère et avait manqué la demi-finale aller au Bernabeu. Remplacé par Keita auteur d'une bonne prestation, il aura quand même manqué offensivement à ses partenaires malgré la victoire. Cette fois, Iniesta est bien présent pour le retour, au Camp Nou donc, avec l'espoir qu'il gratifie l'assistance de tout ce qu'il sait faire.

Iniesta en chiffres cette saison :

  • Liga :  33 apparitions (31 titularisations, 13 sorties, 1 jaune), 2 fois réserviste. 2707 minutes jouées. 7 buts. 4 assists.
  • Coupe : 5 apparitions (4 titularisations), 1 fois réserviste. 388 minutes jouées. 0 but.
  • Ligue des champions : 9 apparitions (9 titularisations, 3 sorties, 3 jaunes), 1 fois réserviste. 809 minutes jouées. 1 but. 4 assists.

Analyse et commentaires

Iniesta débute le match à son poste habituel, au côté de Xavi et décalé sur la gauche dans l'entre-jeu. Lors de la première période, il est très présent au milieu de terrain et fait quelques incursions sur la droite en permutant avec Xavi. En guise d'illustration, voir image ci-contre où Iniesta est en bleu à droite et Xavi en rouge ; on remarque qu'ils sont assez éloignés l'un de l'autre mais ce ne fut pas du tout à l'image de la rencontre, où ils ont été la plupart du temps très proches. Toutes les attaques barcelonaises sont initiées par Xavi ou Iniesta, ce dernier touchant le ballon lors de chaque offensive, essayant quelques décalages sur Villa, des passes courtes à Xavi ou plus longues vers Messi et Pedro.

Iniesta se projette assez souvent vers l'avant, le premier tir du Barça étant d'ailleurs de son fait, bien que sans danger. Ses une-deux avec Xavi font tourner les Madrilènes en bourrique, mais il est bien marqué par Lassana Diarra et ne trouve pas la passe en profondeur de génie qui peut faire mal. Les dribbles ne passent pas non plus. Défensivement, Iniesta a été bon et a bien aidé Puyol à gauche.

En seconde mi-temps, Iniesta démarre avec plus d'entrain et de volonté. Cette fois relativement épargné par un Lass occupé à lancer les offensives madrilènes, Iniesta surnage et est sur le chemin de toutes les balles. Il oriente le jeu, dribble, passe, défend, et son abattage technique éclipse Xavi qui n'a pas pesé bien lourd. Vient alors le coup d'éclat attendu : il trouve Pedro d'une superbe passe en profondeur, et le jeune Espagnol n'a plus qu'à fixer Casillas. Ce but est suffisant pour la qualification, et Iniesta s'est donc, une nouvelle fois, montré décisif dans un match important. Cela ne surprendra plus personne...

 

La présence d'un Iniesta inspiré techniquement a évidemment été déterminante, mais on pourra regretter que son talent n'ait pas été mieux exploité par les autres joueurs. Xavi par exemple s'est montré quelque peu facile, cessant de proposer des solutions quand le Manchego dispose du ballon.

En deuxième mi-temps, Iniesta a d'ailleurs endossé le rôle de métronome qui est normalement dévolu à Xavi. Il convient toutefois de tempérer cette analyse en signalant tout de même que Xavi a été beaucoup plus sollicité par ses partenaires dans le jeu (court) : 123 passes ont été adressées à Xavi tandis qu'Iniesta n'en a reçu que 79 (voir les graphiques ci-contre).

 

La connexion avec Villa a aussi laissé à désirer, dans la mesure où le numéro 7 n'a pas fait beaucoup d'appels contrairement à son habitude. Le graphique de gauche présente toutes les passes d'Iniesta dans les 30 derniers mètres (en bleu : réussies, en rouge : ratées, en jaune : décisives). On dénombre ainsi à peine 4 passes dans la profondeur vers Villa pour 1 seule qui aboutit. Sur le flanc gauche, Iniesta ne pouvait pas non plus tellement compter sur l'apport de Puyol, ce n'est pas le poste du capitaine et celui-ci a eu du déchet ; exit donc d'éventuelles passes pour mettre le latéral gauche en position de centrer.

Le graphique équivalent pour Xavi est repris à droite. Finalement, le bilan est similaire, avec un jeu peut-être un peu moins vertical. On remarque surtout que le fait d'avoir Alves à droite n'a pas offert de grand contraste avec Puyol en gauche, le Brésilien étant très peu monté.

Pedro pour sa part est limité balle au pied, au sens où il a des difficultés à faire la différence tout seul, et il ne fallait donc pas compter dessus pour libérer des espaces à Iniesta. Enfin, le cas Messi montre encore qu'un potentiel restait à exploiter, puisque l'Argentin s'est beaucoup sacrifié pour l'équipe avec un travail défensif important. Ajoutons à cela une tactique pour le moins prudente (très peu de montées des latéraux). Dans ce contexte, Iniesta qui affichait une très grande forme n'a clairement pas donné tout ce qu'il aurait pu donner.

Pour conclure, Iniesta a fait un très bon match point de vue technique, le seul secteur où il a été peu en réussite reste le dribble en un contre un ; notamment, cette action en fin de match où il aurait pu se présenter seul face à Casillas s'il avait passé le défenseur. On note aussi ses contrôles de balle, de pures merveilles à la fois de simplicité et d'ingéniosité pour mettre un adversaire dans le vent (faute grossière de Lass complètement mystifié) ou dérégler le pressing madrilène. Notons aussi les retours défensifs d'Iniesta, toujours précieux. En résumé, il a eu le bon geste, quand il le fallait et où il le fallait.

Graphiques

Pour terminer, voici d'autres graphiques pour y voir plus clair dans le jeu de passes du joueur. On remarque facilement qu'il n'a presque pas joué long, puisque les latéraux n'ont offert aucune solution. Voici donc de gauche à droite ses passes en retrait, ses passes courtes, et ses passes longues :

 

Statistiques

  • Général 
    • Ballons reçus : 79
    • Ballons récupérés : 8
    • Ballons perdus : 8
    • Corners provoqués : 0
    • Corners concédés : 0
    • Distance parcourue : 10.49 km
    • Temps de jeu : 90 min
  • Passes 
    • Passes tentées : 80
    • Passes réussies : 73
    • Passes décisives : 1
  • Tirs 
    • Tirs : 1
    • Tirs cadrés : 0
    • Tirs sur les montants : 0
    • Buts : 0
  • Fautes 
    • Fautes reçues : 3
    • Fautes commises : 0
    • Hors-jeu : 0
    • Cartons jaunes reçus : 0
    • Cartons jaunes provoqués : 0

Note du joueur

  • barcamundial...... 7 / 10 « Définition du mot : technique. »
  • Bbarça............... 7.5 / 10 « Du très grand Iniesta, une passe décisive sublime, une activité énorme et un sens du jeu toujours aussi bon. »
  • Ronaldo97......... 8.5 / 10 « Ébloui ! »
  • Wedge................ 8 / 10 « Le meilleur côté Barça. Seul point négatif : les dribbles, qu'on aurait aimé voir passer plus que ça. »
  • Moyenne...........  7.8 / 10

 

Texte :  barcamundial, Bbarça, Wedge 
Statistiques et graphiques : Ronaldo97


Source: FCBClan

Posté par Wedge
Article lu 6597 fois