En Une | Club | samedi 28 avril 2012 à 15:58  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Le futur entraîneur du FC Barcelone a été l'entraîneur de la génération 87 lorsqu'elle évoluait en Cadets B et a été l'un des principaux artisans du retour de Cesc Fàbregas. Ce dernier a, sur son compte Twitter, décrit Tito Vilanova comme « un crack tactique ».

Dix ans et demi après s'être fait les dents avec les Cadets B du Barça au sein desquels jouaient Messi, Cesc, Piqué et Victor Vazquez (aujourd'hui parti), Tito Vilanova aura maintenant l'opportunité d'entraîner ses anciens protégés depuis le banc du Camp Nou, après avoir secondé son grand ami Pep Guardiola lors d'une des plus belles pages de l'histoire du FC Barcelone.

Tito a eu l'occasion de coacher Messi, Cesc et Piqué lors de la phase retour de la Liga 2001-02. Celui qui sera l'entraîneur du Barça l'an prochain avait commencé cette saison comme joueur de Gramanet, mais un problème de genou dans sa 33e année et diverses complications dans sa récupération l'ont fait renoncer définitivement à la carrière de joueur professionnel et l'ont poussé à rejoindre les bancs de touche.

En décembre 2001, et après avoir reçu la bénédiction et le soutien du coach du Barça de l'époque, « Charly » Rexach, Vilanova est revenu à Can Barça, une maison qu'il avait quittée dans les années 90 après avoir été formé dans l'entité blaugrana. Quelques jours après le Noël de cette année-là, Tito prit en charge les Cadets B, entraîné jusque-là par Albert Benaiges -actuel responsable du football de base du Al Wasl de Dubaï-, qui l'aida à ses débuts, avant de poursuivre son travail avec les Juvenils B.

Un très grand tacticien


Dès la première séance d'entraînement, Tito a clairement laissé entrevoir ses intentions de garder un certain niveau d'exigence envers cette jeunesse. Certains compagnons se rappellent du futur Mister très positivement. « Tito nous parlait de tous nos adversaires comme s'ils étaient les meilleurs du monde et ainsi parvenait à nous motiver », signalait Julio de Dios dans le livre Descubriendo a Cesc, de Jordi Gil.

Le même joueur rappelle que Tito « surveillait la progression de chacun des cadets. Quel joueur avait atteint tel nombre de buts, quel joueur va plus vite ou fait telle ou telle chose... Il étudiait tout. Je crois que ces analyses sont très similaires avec celles qu'il fait actuellement avec l'équipe première ». Vilanova arrivait à faire en sorte que ses joueurs soient toujours « sous tension et ultra motivés. Il nous donnait des consignes précises pour qu'on ne se repose pas sur nos lauriers mais ne nous étouffait pas non plus avec des systèmes tactiques. Il arrive au juste milieu pour éviter que les joueurs se lassent et arrivent sur la pelouse avec l'envie de gagner », a ajouté De Dios.

Sa traversée avant la Pep Team

Vilanova s'occupait donc d'une génération de cadets, celle de 1987 avec Cesc, Messi, Piqué et Víctor Vázquez comme références, qui un an plus tard allait faire grandir sa légende sous la joute d'Àlex García pour aller gagner la Liga, la Copa Catalunya et le Championnat d'Espagne tout en finissant la saison invaincue. Tito, cependant, fini par abandonner le navire catalan suite à l'arrivée de la nouvelle direction.

Le successeur de Guardiola est alors allé tenter sa chance à Palafrugell, qu'il n'a pu sauver de la relégation en Primera Catalana. À partir de là, Tito a occupé les postes de Directeur sportif et de secrétaire technique respectivement à Figueres et Terrassa. Jusqu'au jour où il reçut un appel de Pep qui lui proposait de l'accompagner dans son objectif de faire remonter le Barça B en Segunda B. Leur réussite lors de cette première saison ajoutée à la chute de la Dream Team 2 de Rijkaard a permis aux deux hommes d'accéder à l'équipe première.

L'élément déclencheur du retour de Cesc

Lors des 5 saisons pendant lesquelles il a assisté Pep Guardiola dans son travail avec la réserve et l'équipe première du Barça, Tito Vilanova a effectué un travail très souvent acclamé par son grand ami Pep, qui à chaque célébration de titre rappelait qu'il n'était pas seul.

Le poids de Tito dans les décisions du natif de Santpedor était si grand, que c'est lui qui a convaincu Pep que le rapatriement de Cesc était une priorité. Comme cela est rapporté dans le livre Descubriendo a Cesc, le futur entraîneur du Barça a défendu la venue de l'ancien gunner en disant qu'il était « le plus compétitif » des joueurs de sa génération. Son souhait s'est matérialisé en août 2011. Une décennie plus tard, et après avoir hérité du meilleur Barça de l'histoire, qui a toujours cette même envie de gagner des titres, Tito espère rééditer les succès avec celui qui était considéré comme le meilleur cadet du club.


Source: SPORT

Posté par jAX
Article lu 5025 fois