Article | Finances | vendredi 15 juin 2012 à 17:16  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Combien gagne le Barça ? D'où vient l'argent ? Où se situe le club par rapport aux concurrents ? Le cabinet Deloitte répond à toutes les questions dans son classement annuel, la « Football Money League »...

Présentation

Deloitte est un cabinet d'audit anglo-saxon, leader mondial dans son domaine, qui livre donc conseils et expertise sur le fonctionnement des entreprises. En février dernier, le cabinet a publié sa quinzième édition de la Football Money League, qui examine de près les finances des plus grands clubs européens. Cette édition est publiée 9 mois après la fin de la saison examinée, soit la saison 2010/11. Pour la septième année consécutive, le Real Madrid est leader de ce classement et se rapproche un peu plus du record de Manchester United, qui a connu une hégémonie de huit ans (de 1996-97 à 2003-04). Le Barça occupe la seconde position de ce  « championnat de l'argent » pour la troisième année de suite.

L'étude cherche à évaluer le revenu des clubs. Le revenu correspond aux rentrées d'argent brutes, et ne doit pas être confondu avec le bénéfice. Les transferts de joueurs et les taxes ne sont pas pris en compte. Ce revenu provient de trois sources différentes :

  • La billetterie : recettes des entrées de stade (tickets et abonnements). Cette donnée dépend directement du nombre de matchs joués, et donc du nombre de compétitions où l'équipe est en lice.
  • Les droits télévisés : aussi bien pour les matchs de championnat que les rencontres européennes.
  • Le revenu commercial : comprend le sponsoring et le merchandising (ventes de maillots etc.).

Dans l'idéal, ces trois sources de revenus doivent être équilibrées, chacune fournissant un tiers du revenu total du club. Ceci permet en théorie aux clubs de minimiser les risques et de ne pas trop dépendre de facteurs difficilement contrôlables (soudaine baisse de forme de l'équipe, marché des droits télévisés troublé, etc.).

Le top 10 des revenus

  1. Real Madrid : 479.5 (millions d'euros)
  2. FC Barcelone : 450.7
  3. Manchester United : 367
  4. Bayern Munich : 321
  5. Arsenal FC : 251.1
  6. Chelsea : 249.8
  7. AC Milan : 235.1
  8. Inter Milan : 211.4
  9. Liverpool : 203.3
  10. Schalke 04 : 202.4

Pour la troisième année consécutive donc le Barça est le second club européen à avoir généré le plus d'argent, d'ailleurs le top 6 reste également inchangé depuis trois ans. En 2010/11, le club a porté son revenu total à plus de 450 millions d'euros (contre 438 millions d'euros l'an passé pour le leader, le Real Madrid). Le club catalan a de nouveau pris de l'avance sur son premier poursuivant, Manchester United : pour la saison 2008/09, l'écart était de 38.9 millions d'euros contre 48.3 millions d'euros en 2009/10 avant de passer à 83.7 millions d'euros pour la saison 2010/11. Parallèlement à cela, le club a aminci l'écart qui le séparait du Real Madrid, en effet de 40.5 millions d'euros en 2009/10, il est passé à 28.8 millions d'euros en 2010/11. Le Barça a connu une augmentation dans ses revenus à hauteur de 52.6 millions d'euros (13%).

Le parcours du club allemand de Schalke 04 en Champions League lui a permis d'accéder pour la première fois au top 10 (+6 places). L'Angleterre reste le pays le plus représenté de ce championnat avec 6 clubs.

Zoom sur le Barça

Les revenus liés à la billetterie ont dépassé les 100 millions d'euros pour la première fois passant de 97.8 millions d'euros à 110.7 millions d'euros pour la saison 2010/11 (+13%). Ceci s'explique assez facilement à la fois par la bonne saison effectuée en Champions League et en Copa del Rey (qui a permis au Barça de jouer deux matchs de plus au Camp Nou) mais également par l'affluence au stade. En effet, l'affluence moyenne à domicile du Barça en Liga est de 79 186 personnes, ce qui représente la plus forte affluence de toute la Money League. Avec 123.6 millions d'euros, le Real Madrid est le premier club en matière de recettes liées à la billetterie (malgré un affaiblissement de 4% par rapport à l'an passé) suivi de près par Manchester United et ses 120.3 millions d'euros (-2% par rapport à 2009/10). Le Barça est le seul club du top 4 "billeterie" à avoir connu une augmentation puisque Arsenal, dernier membre de ce quatuor a été fortement frappé avec "seulement" 103.2 millions d'euros soit une dépréciation de 10%.

Pour ce qui est des Droits TV, eux aussi ont augmenté pour passer de 178.1 millions d'euros en 2009/10 à 183.7 millions d'euros en 2010/11 (+3%). De fait, le Barça reste le club qui obtient le plus d'argent des Droits TV parmi ceux de la Money League. Cette augmentation peut être attribuée à une majoration des redistributions de la part de l'UEFA de qui le Barça a récolté 51 millions d'euros grâce notamment à sa victoire finale dans la plus prestigieuse des compétitions de clubs. Le club a récemment prolongé, et donc revalorisé, son contrat avec Mediapro d'une année supplémentaire ce qui porte l'accord à juin 2015. Avec 132.2 millions d'euros, Manchester United occupe la troisième place ici derrière le Real Madrid (183.5 millions d'euros). À noter que le Milan AC, troisième en 2009/10 est cette fois dépassé par les ténors espagnols, Manchester United et l'Inter Milan (124.4 millions d'euros contre 107.7 pour les Rossoneri).

Enfin, le revenu commercial a augmenté de manière significative passant de 122.2 millions d'euros à 156.3 millions d'euros ce qui constitue le nouveau record du club (+27%). Le revenu a été boosté par une contribution de 15 millions d'euros venant du contrat signé avec le nouveau sponsor maillot : Qatar Foundation. L'accord a été annoncé à la mi-saison et apportera un supplément de 30 millions d'euros dans les caisses du club chaque saison et ceux jusqu'en juin 2016. Le club rapporte que les autres éléments-clefs dans cette inflation vertigineuse ont été les bonus contractuels liés à la victoire en Champions League, une augmentation dans les visites du stade (1.5 millions d'euros) et le développement de leur nouveau service d'échange de tickets « siège libre ». Si le Barça a observé une immense progression, ses revenus restent bien inférieurs à ceux générés par le Real Madrid (172.4 millions d'euros) et le Bayern Munich (177.7 millions d'euros) maîtres dans cette discipline. Si on peut attendre une progression minimum de 15 millions d'euros (en provenance du contrat avec Qatar Foundation qui stipule un versement annuel de 30M€ au Barça mais pour l'exercice 2010/11, 15 millions d'euros avaient déjà été versés), le Barça devrait toutefois rester un cran en dessous.

La saison financière 2011/12 du Barça devrait de nouveau être très belle étant donné l'accord passé avec Qatar Foundation et la victoire acquise en Coupe du Monde des Clubs. Malheureusement, le Barça n'a pas pu triompher que ce soit en Liga ou en Champions League. La seconde place de cette Money League ne sera pas menacée vue la saison réalisée par Manchester United mais la première place acquise par le Real Madrid il y a plusieurs années devrait rester intacte.


Source: Deloitte

Posté par jAX
Article lu 5072 fois