Array RCD Majorque 2-4 FC Barcelone : Des détails à régler - FC Barcelona Clan

En Une | Liga | lundi 12 novembre 2012 à 18:36  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Les catalans s'imposent aux Baléares et, continuent sur le rythme effréné qui est le meilleur début de championnat de l'histoire du club.

Les faits et le jeu

 

Après la douche froide écossaise, l'heure n'était pas au doute mais bien à se reprendre pour éviter de subir un second revers en 4 jours. Le déplacement aux Baléares réussit plutôt bien aux blaugranas. En effet, les catalans n'y ont perdu qu'une seule fois en dix ans (en 2009 après que la Pep Team remporte sa première Liga) et les majorquins restent sur cinq défaites consécutives. Mais avec le manque de confiance d'une défense qui change de joueurs comme de chemises et une panne sèche d'inspiration mercredi, ce déplacement à Majorque se devait d'être aborder de la meilleure des manières.
Alors, pour mettre un peu plus la pression aux deux clubs de Madrid, Tito Vilanova jongle entre grosse équipe et mise au repos pour certains. Alex Song, Alexis Sanchez, Iniesta et Pedro sont sur le banc. Sur le terrain, Valdes est aux buts, Alves à droite, Jordi Alba à gauche. Piqué fait son retour dans l'axe et joue aux côtés de Mascherano. Au milieu, Busquets est aligné avec Xavi et Fàbregas. En attaque, l'entraineur catalan préfère se reposer sur un trident Tello, Messi, Villa.

 

Le match commence et l'attaque/défense se met en place. Les protégés de Caparros proposent une ligne de cinq défenseurs et 4 milieux devant eux pour bloquer tous les espaces possible sur les derniers mètres. Xavi sur coup franc tente de chercher un partenaire mais Aouate repousse (6'). Les blaugranas dominent ce début de rencontre et assiègent le camp adverse. Petit à petit Alves se mue en ailier, ce qui permet à Villa de trouver la pointe de l'attaque, avec un Messi plus reculé. Mais le bloc défensif des locaux fait front. Alves tente la frappe côté droit mais le portier israélien parvient à repousser le tir (10'). Après un premier quart d'heure difficile, les majorquins parviennent à ressortir le ballon. Sur un centre à ras de terre, Hemed reprend instantanément le cuir mais ça passe au dessus (17'). La rencontre s'équilibre un peu avec un avantage pour les catalans, mais les locaux se montrent plus entreprenant et dangereux sur leurs montées. Un coup franc est tiré par Perreira que la défense ne parvient pas à dégager, Hemed reprend le ballon de la tête, Valdes se détend pour détourner en corner (22'). 

 

Les occasions se font rare, et le jeu catalan devient par moment statique. Fàbregas tente d'apporter le coup de rein utile mais il est fauché par Matri. Cela donne un bon coup franc  à une vingtaine de mètres, Xavi s'en charge et le ballon finit dans les filets d'Aouate, 1-0 pour le Barça à la demie heure de jeu. Les catalans se libèrent un peu plus désormais. Sur une remontée de balle, Xavi accélère et sert Tello dans la profondeur, l'espagnol veut trouver Villa en première intention mais le centre est contré (34'). Tello justement, alors que les visiteurs tentent d'apporter le danger par l'axe, le jeune canterano, lui, est le seul joueur à tenter d'étirer la défense. Une consigne claire de Vilanova où l'ailier barcelonais se contente de proposer les appels et de centrer directement. Ce qui a aussi pour conséquence de voir un Jordi Alba beaucoup moins offensif. Le rythme n'est franchement pas effréné et les culés jouent vraiment tranquille. Messi se montre un peu petit peu, efface deux défenseurs et frappe à ras de terre, Aouate se troue complètement et le Barça double la mise, 2-0 à l'approche de la mi temps. Dans la minute qui suit, Tello profite du (premier) dédoublement d'Alba pour se mettre sur son pied droit et frapper au petit filet, 3-0. En deux minutes les barcelonais ont pliés l'adversaire sur deux actions individuelles. La mi temps est sifflée, avec un Barça qui mène sans forcer son talent.

 

 

 

Les vingt-deux acteurs reviennent sur la pelouse, les protégés de Caparros affichent de meilleures intentions mais les catalans tentent d'alourdir le score. Néanmoins la défense catalane est beaucoup plus mis à contribution. Sur un centre, Alfaro se loupe complètement sur une volée à bout portant (46'). Le bloc majorquin est plus haut, le pressing se fait davantage, et Mascherano perd un ballon dans son camp. Pereira est seul côté gauche, servi, il fusille Valdes dans la surface et Marjoque revient à 3-1. La défense barcelonaise fut prise à défaut sur une erreur qui déstabilisa complètement le bloc. Sur l'engagement, le Barça obtient un coup franc intéressant que Messi tire, mais ça passe au dessus (56'). Dans la minute qui suit, l'arbitre accorde un pénalty à Majorque sur une main de Busquets ! Victor Casadesus tire plein axe et le match est complètement relancé, 3-2 ! Un remake du Riazor ? Ça n'en a pas l'air puisque les ardeurs des locaux sont progressivement refroidies. Après quelques minutes de flottement, les catalans reprennent le contrôle du jeu, et commencent à revenir camper sur la partie de terrain adverse. Alexis Sanchez remplace un David Villa absent ce soir. Sur l'un de ses premiers ballons (un centre d'Alves), l'international chilien remet de la poitrine pour Messi qui contrôle, avance, et place une mine sous la barre, 4-2. Les catalans se rassurent et écartent un éventuel scénario fou.

 


Maintenant le match devient beaucoup plus serein pour le Barça, qui domine et parviennent à mieux percer le bloc adverse avec un Sanchez virevoltant. Mais les occasions ne pleuvent pas, les oranges/citrons se contentent de gérer la fin de rencontre sans apporter le danger. Le numéro 9 chilien cherche constamment Messi, et se montre beaucoup plus à l'aise balle au pied. Alexis trouve Messi sur un trou de souris mais la Pulga est trop courte pour reprendre le cuir, Aouate s'impose (83').  Alexis Sanchez encore est lancé en profondeur, parvient à dribbler Aouate qui le touche, mais l'ancien d'Udinese résiste, sert Messi en retrait qui frappe au dessus (88'). Ce fut là la dernière occasion du match, et le Barça s'imposer une nouvelle fois à l'extérieur. Globalement, les blaugranas n'auront pas forcer leur talent et ont affichés une grosse supériorité durant les temps forts. Mais, il y a eu ce petit moment de flottement, qui relance la rencontre et la suite aurait pu être plus périlleuse pour les catalans. La force offensive est puissante mais les réglages défensifs ne sont pas encore au point. Le temps de retrouver une stabilité dans la charnière centrale, la Tito Team continue d'asseoir sa domination dans le championnat.

 

 

 

 

 

 

 

Les joueurs

 

Valdes : 7

Décisif en première mi temps, il ne peut pas grand chose sur les buts encaissés. Pour les relances, un retour au jeu court serait plus bénéfique pour l'équipe.

 

Alves : 6.5

Dani a été positionné très haut sur l'aile pour apporter un équilibre offensif avec Tello de l'autre côté. Si son implication n'est pas à remettre en cause, il subit le changement de zone de jeu (qui se base de plus en plus à gauche) et est moins servi lors de ses appels. 

 

Piqué : 8

Son retour apporte de la sérénité et une plus grande confiance dans la relance. L'ancien mancunien a aussi été précieux dans les airs.

Mascherano : 5.5

Certains défenseurs commencent à revenir, l'occasion de lui donner du repos, qui lui fera le plus grand bien. El Jefecito n'est pas au mieux et apparait plus fébrile. Son énervement sur le but encaissé témoigne du manque de confiance que peut avoir l'argentin. Il cèdera même sa place à Bartra lorsque le match est plié, peut être un message envoyé par Vilanova.

 

Alba : 6.5

La mobylette catalane a été plus dans le rôle de la couverture que les montées folles. Laissant la bande gauche à Tello, il a axé son match à rester sur la même ligne que la défense centrale. Il est remplacé par Montoya (86') qui n'aura pas le temps de se montrer.

 

Busquets : 8

Conservation, cassage de rein et le toque, Busquets a livré un match parfait sans aucun accroc (mise à part l'avertissement ridicule pour une main involontaire). 



Xavi : 7.5

Quelques légères erreurs dans les transmission mais rien de bien grave. El Maestro a évolué plus haut et tenté d'apporter le changement de rythme nécessaire à la possession. Il débloque la rencontre d'un maître coup franc.

 

Fàbregas : 7.5

Parfois brouillon offensivement, Cesc s'est plus fait remarqué par son apport défensif qui fut important dans les temps fort de l'adversaire. Match après match l'ancien gunner confirme ses bonnes prestations du mois d'octobre (mis à part le clasico) et s'inscrit comme un réel concurrent dans le milieu. 

 

Villa : 4

Fantomatique. El Guaje n'a jamais pu apporté le poids nécessaire pour peser sur la défense adverse. D'abord à droite puis noyé dans l'axe, il aura erré durant une bonne heure avant d'être remplacé par Alexis Sanchez qui a apporté beaucoup plus de dynamisme aux avants postes. Une remise de la poitrine pour le quatrième but, le chilien s'est montré totalement libéré, peut être qu'il pensait encore être à Udinese hier soir.

 

 

Tello : 7.5

Collé à la ligne, l'ailier de la Masia a pris l'aile pour toujours centrer en première intention. Bon abattage sur son côté, il ponctue sa prestation par un jolie enroulé avant la mi temps. Bon début de saison pour Tello qui répond toujours présent.

 

Messi : 8

Sous un rythme tranquille il s'offre un doublé et quelques remontées de balle exceptionnelles. Quelques ballons perdus mais encore une fois le nouveau papa a été le danger principal plein axe. 75 et 76ème but de l'année civile 2012... C'est qui Pelé ? 

 

 

 

 

Fiche technique

 

Mallorca : Aouate; Ximo (Marc Fernández, m.81), Geromel, Conceiçao, Bigas; Nsue, Martí (Fontás, m.73), Pina, Pereira; Víctor et Hemed (Alfaro, m.46)

Barcelona : Víctor Valdés; Dani Alves, Piqué, Mascherano (Marc Bartra, m. 83), Jordi Alba (Montoya, m.86); Busquets, Xavi, Cesc Fábregas; Messi, Villa (Alexis, m.65) et Tello

Arbitre : Iglesias Villanueva

Avertissements : Martí et Busquets

Buts :  0-1, M.28: Xavi. 0-2, M.43: Messi. 0-3, M.45: Tello. 1-3, M.54: Pereira. 2-3, M.57: Víctor (sur pénalty). 2-4, M.69: Messi.

15 490 spectateurs.


Posté par Tele-santana
Article lu 4252 fois