Array Le trident du Barça essentiel en sélection - FC Barcelona Clan

Article | Matches Divers | vendredi 7 septembre 2007 à 11:01  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Rijkaard doit faire face à un réel casse tête à chaque grand RDV international des sélections pour parvenir à composer un 11 initial lors de rencontres comme celles de la demi finale de la Copa Catalunya...

A chaque apparition, Messi marque un peu plus l'Argentine de son empreinteDans leurs sélections respectives, on se frotte les mains quand très régulièrement (à ce moment de la saison le calendrier a déjà programmé deux matches de sélections) vient le moment de faire la liste des convoqués et qu’il faut inclure des noms aussi prestigieux que Ronaldinho, Léo Messi ou Thierry Henry.

 

Tout cela pour le plus grand désespoir de Frank Rijkaard, dont le vestiaire est actuellement grandement affecté par ‘le virus FIFA’ (sans compter les blessés que sont Carles Puyol, Samuel Eto’ou et José Edmílson), un total de treize joueurs est absent, sans oublier Bojan Krkic. Le trident blaugrana qui a été étrenné contre l'Athletic Bilbao et qui a permis ce soir là de voir le sourire du brésilien s’illuminer pour son fils Joao, repart en sélection avec avec la ferme volonté de maintenir et améliorer le jeu dévoilé lors des précédents rendez-vous au mois d'août passé.

Actuellement, le grognon Dunga prépare la sélection brésilienne à deux matches amicaux face aux Etats-Unis et au Mexique, qui verra aussi les débuts ches les aztèques du blaugrana Giovani Dos Santos. Bien que le sélectionneur ait condamné Ronaldinho au banc lors de sa dernière convocation avec la canarinha pour lui faire payer son absence en Copa America, le blaugrana ne s’est pas offusqué : fidèle à son caractère il a gardé le sourire et quand le sélectionneur qui lui a arraché le ‘dix’ l’a appellé pour rentrer sur le terrain, en seulement 45 minutes, le gaucho a retrouvé son rang dans l’équipe : avec le dossard numéro vingt sur le dos, Ronaldinho a été à l’origine du premier but et a été l'auteur du deuxième qui a clos la marque sur le score 2-0 face à l'Algérie. “Que mon retour en sélection se passe de cette façon est magnifique. Nous commençons une nouvelle étape et j'espère continuer ainsi”, a alors commenté le brésilien, en surveillant Dunga du coin de l’œil qui, fidèle à son discours, a diminué l'importance de la contribution du blaugrana. “Un joueur dépend toujours du groupe”, a-t-il indiqué.

Léo Messi, lui, doit sûrement à cette heure être encore en plein vol en direction de la destination choisie par sa sélection pour disputer un amical au bout du monde : en Australie. Lors de son dernier voyage, l’équipe albiceleste a encaissé une défaite surprenante face à la Norvège (2-1). Le résultat de la partie n'a toutefois pas empêché le buteur du match, le joueur d’Aston Villa John Carew, d’assurer que “Messi a été le meilleur de l'Argentine ce soir et il sera l’un des meilleurs du monde”.

Celui qui est déjà venu au Barça avec ce statut, c’est Henry. Le français, avec Thuram et Abidal, a retrouvé ‘les bleus’ lundi pour un face à face qui les opposera ni plus ni moins qu’au champion du monde, l'Italie de Zambrotta dans un remake de la finale du Mondial 2006 avec des airs ‘de vendetta’ pour la France. Le français est à un but du record de Platini (41). Quoi de mieux que de boucler la boucle face à un tel adversaire...

Une équipe d'étoiles éparpillée partout à travers le monde

D'autres sélections au prestige international reconnu incluent aussi des visages blaugranas parmi leurs joueurs les plus importants. Ainsi, Deco est ‘le patron’ du milieu de terrain du Portugal. Thuram et Abidal sont deux importantes références de la défense du sélectionneur français Raymond Doménech. Iniesta et Xavi sont deux des cerveaux de l'Espagne de Luis Aragones.

Touré est, avec Drogba, un des joueurs plus importants que la Côte d'Ivoire. Gaby Milito est sans doute, la pièce principale de la défense de l’équipe d'Argentine. Gianlucca Zambrotta est un titulaire indiscutable avec l'actuel champion du monde, l'Italie. Gudjohnsen est le joueur de référence du groupe Islandais et est à deux doigts de devenir le meilleur buteur de l'histoire de sa sélection. Bojan a été décisif pour la qualification de l'Espagne en finale du mondial des moins de 17ans. Finalement, Hugo Sánchez a placé de grandes espérances sur le jeune talent blaugrana Giovani Dos Santos.


Source: Sport

Posté par inho11
Article lu 6331 fois