Array Henry, un transfert qui a duré un an - FC Barcelona Clan

Actualité équipe | Thierry Henry | jeudi 19 juillet 2007 à 20:56  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Son pari avec Wenger et Arsenal ne s'est pas passé comme prévu et une année après que ce soit prévu, Henry s'est vêtu d'azulgrana...

Le 17 mai 2006, deux heures après la fin de la finale de Paris entre le Barça et Arsenal, le vice-président du Barça Ferran Soriano recevait un appel sur son téléphone portable. C’était Thierry Henry, triste et fâché par la défaite subie au Stade de France, qui l'appelait pour lui annoncer qu’Arsène Wenger l'avait convaincu pour qu'il reste avec ‘les gunners’.


Les arguments que lui a offerts Soriano n'ont pas servi à repousser la frustration que ‘Titi’ dans les mêmes vestiaires de Saint Dennis : Wenger lui a promis un nouveau projet forgé autour de lui. Sa famille souhaitait continuer à Londres et l’attaquant gaulois a décidé de signer la prolongation de quatre ans avec une option de deux ans supplémentaires, à raison de 12 millions d’euros bruts par saison. L'impact de la nouvelle à Barcelone a été brutal, mais les joies du doublé Liga-Champions ont rapidement dilué l'affaire.


Une affaire qui a été réactivée très peu de temps plus tard. Après l'été 2006, Henry est retourné au travail dans une équipe d’Arsenal qui ne se ressemblait pas à celle promise par Wenger : beaucoup de qualité mais peu d'expérience pour pouvoir conquérir des titres.


En mai 2007, Soriano a reçu un autre appel qui l’a laissé en état ‘de choc’ quelques instants : c’était l'avocat du joueur, Stuart Peters, qui lui communiquait que Henry voulait quitter Arsenal pour aller au Barça et que cette fois la chose devenait sérieuse.


Le vice-président azulgrana s’est mis au travail après avoir reçu, de la part du joueur, le compromis que, s'ils convainquaient Arsenal, il rejoindrait le club. “Il n'est pas en vente”, avait été la première réaction d'Arsène Wenger, convaincu qu'il pourrait retenir la star, comme c’était arrivé un an avant.


Les événements se sont précipités dans la seconde quinzaine de juin : Soriano et Txiki Begiristain ont entamé des négociations dures avec Wenger et Kenneth Friar, nouveau responsable du club après la démission de David Dein, qui exigeaient 43 millions d’euros, “la même chose qu’a payé Chelsea pour Shevchenko”. Le Barça en offrait 18.


L'apparition en scène de Milan a obligé le Barça à appuyer sur l'accélérateur. Soriano, dans un voyage éclair, clôturait l'accord avec ‘les gunners’ en échange de 24 millions d’euros. Thierry était présenté le 25 juin après avoir inscrit sa signature dans un contrat de quatre saisons et de 6 millions d’euros nets annuels.


Source: SPORT

Posté par TheBelgianLion
Article lu 7676 fois