Array FC Barcelone 4-0 Bate Borisov : Comme des grands ! - FC Barcelona Clan

Article | Champion's League | mercredi 7 décembre 2011 à 16:25  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Match à sens unique. La jeunesse blaugrana a pu étaler sa classe en étrillant le Bate Borisov, et sévèrement. La relève est assurée.

Les faits et le jeu

13 cadres de l'équipe en tribunes. 6 joueurs de la filiale alignés sur la pelouse, Guardiola veut profiter de ce match sans enjeu pour superviser les jeunes mais surtout, pour faire reposer les titulaires avant le clasico très bouillant qui se joue samedi à Bernabeu.



Alors, le spectateur lambda a du se poser beaucoup de questions à l'affiche du onze aligné par l'enfant de Santpedor.
Si Pinto (capitaine pour l'occasion) et son visage de garde du corps de la Mafia est connu, Montoya à droite, Bartra et Fontàs dans l'axe sont méconnus du grand public. Maxwell, est aligné à gauche.
Jonathan Dos Santos devant la défense, accompagné de Sergi Roberto et Thiago. En attaque, le trident est composé de Cuenca, qui gravit petit à petit les échelons, Pedro, qui se remet en forme après sa longue blessure, et, Rafinha, le petit frère de Thiago.

 

Le match peut commencer, et les jeunes catalans montrent tout de suite leurs intentions en jouant dans le camp biélorusse, avec une occasion pour Rafinha de tromper Gutor, le portier de Borisov, mais ce dernier dévie en corner (2').

Les jeunes canteranos affichent une maitrise impressionnante au niveau de la possession, et, jouent avec audace. 

On croirait voir les Xavi et consort, pour cette équipe qui affiche 22 ans de moyenne d'âge (19 ans sans Pinto) qui domine territorialement les visiteurs.

Maxwell centre, Rafihna reprend le ballon de la tête, mais c'est trop mou pour inquiéter la défense biélorusse (11'). Deux minutes plus tard, Rafinha, encore, sert Cuenca mais sa reprise de volée frôle le cadre.

 

Au quart d'heure de jeu, les visiteurs se découvrent enfin, mais le centre manque de précision.

Les jeunes de la B utilisent bien le ballon, en passant souvent par les ailes. L'équipe se transforme en 3-4-3 résolument offensif, avec l'apport des latéraux collés aux lignes.

Pedro profite d'une erreur de la défense, mais son tir passe à côté (18'). Quelques minutes plus tard, Cuenca envoie un missile des 30 mètres mais le tir n'est pas cadré.

Beaucoup d'occasions (9 tirs) mais les protégés de Pep ne sont pas réalistes, seulement 1 tir cadré jusqu'ici.

Une copie parfaite de l'équipe championne d'Europe, ce soir encore, la Masia montre à l'Europe qu'elle fournit que de la qualité.

 

À la demi heure de jeu la statistique est éloquente, 237 passes pour les catalans contre 34 pour le Bate Borisov.

Une deuxième incursions des visiteurs est à signaler, mais Bartra parvient à dégager son équipe d'un sombrero retourné subtile et efficace. Le public aime (28').
 

Deux minutes plus tard, les culés repartent à l'attaque. Rafinha dans l'intervalle, reçoit le ballon. Il crochète son vis à vis et frappe, mais Gutor capte le cuir.

Les jeunes azulgranas poussent, mais le cadre leur fuit constamment. Après une belle séquence côté droit à une touche de balle, Cuenca se retrouve dans la surface et centre, Sergi Roberto est à la conclusion mais le ballon passe à côté (33').

L'ouverture se fait sentir, à la suite d'une erreur défensive, le ballon arrive dans les pieds de Sergi Roberto qui marque. Délivrance pour le Barça qui ouvre le score après 35 minutes de jeu, un but mérité, tant les jeunes pouces sont dominateurs.

 

Sergi Roberto, à 19 ans et 302 jours, devient le 5ème plus jeune buteur de l'Histoire de la Champion's League.

Coup franc lointain pour Borisov, Simic reprend le cuir de la tête mais Pinto s'empare facilement du ballon (39').

Cuenca entre dans la surface, centre, Maxwell, positionné en avant centre, reprend le ballon mais le portier biélorusse repousse le ballon (41').

La mi temps est sifflée, avec un avantage pour la relève catalane. Sans complexe, les jeunes blaugranas ont su étouffés leur adversaire en jouant dans leur moitié de terrain, et en exerçant aussi un pressing redoutable à la perte du ballon. Le score aurait pu s'alourdir avec plus de réalisme.

 

Le second acte reprend, on prend les mêmes et on recommence. Le Barça s'installe dans le camp adverse, avec l'intention de chercher le but du KO.

Pedro s'y emploie, mais sa frappe passe juste à côté (50').

L'attaque catalane presse, Rafinha chipe le ballon à Filipenko. D'une talonnade, le jeune fils de Mazinho lance Sergi Roberto qui se retrouve seul face à Gutor, mais le gardien gagne son duel (55').

Toujours dans la continuité de l'action, Fontàs marque, mais ce but est refusé pour un hors jeu.

La mini Pep Team intensifie le rythme, accélère la cadence. Dans la minute qui suit, Rafinha tente un lob astucieux des 20 mètres, mais le gardien biélorusse parvient à claquer le ballon.

La défense adverse commence à souffrir, mais elle peut souffler quelques secondes, le temps pour Jonathan Dos Santos de céder sa place à Muniesa.
Maxwell monte d'un cran, dans une position inédite de récupérateur, tandis que le nouvel entrant se place à gauche de la défense.

Le jeu reprend, et les barcelonais veulent en finir. Cuenca possède le ballon, temporise et voit Montoya le dédoubler. Le jeune Isaac lance le latéral espagnol qui fusille Gutor, 2-0 à l'heure de jeu, et ce n'est pas volé.

 

Pas de répit pour l'adversaire, les catalans subtilisent encore une fois le ballon ( 70% de possession sur l'ensemble du match) et commencent à faire tourner. Après une longue séquence, Cuenca se retrouve côté droit et centre en retrait pour Pedro, qui, d'une talonnade somptueuse place le ballon entre les jambes de Gutor, 3 à 0 (68'), ça vire à la démonstration !

 

Un but qui fait du bien pour Pedro, après un début de saison mitigé entre son inconstance et sa blessure.

La messe est dite, Rafinha, sous les applaudissements du Camp Nous, cède sa place à Delofeu, 4ème plus jeune joueur de l'histoire du club à jouer en Champion's League.

Les catalans ont baissés le rythme, mais sont toujours aussi dominateurs. Guardiola procède à son dernier changement, Sergi Roberto, buteur, sort à la place d'un autre jeune, Riverola, qui devient le 22ème canterano utilisé par Pep Guardiola.

Les minots repartent à l'attaque, Cuenca récupère le cuir, 5 de ses coéquipiers sont dans la surface, mais le jeune freestyler opte pour la solution individuelle en fixant son défenseur suivi d'une frappe, qui frôle le montant droit des buts biélorusses (82').

Le rythme devient relativement tranquille, les catalans se contentant de faire tourner, tandis que les visiteurs, eux, attendent le coup de sifflet final. Cuenca dans la surface efface son vis à vis qui le crochète, pénalty pour le Barça.

Pedro, qui, jusque ce soir, n'avait plus marqué depuis le 28 septembre, s'empare du ballon. Il prend à contre pied Gutor, et de 4 pour les barcelonais (88').    

 

Plus rien ne se passe, c'est fini. Le Barça s'impose facilement 4 à 0, avec la manière.

Les jeunes de la Masia ont pu montrer la qualité de ce centre de formation. Audace, maitrise, discipline et plaisir, voilà les messages véhiculés par la jeunesse de ce soir.

Les cadres ont pu se reposés et apprécier le spectacle en tribune, avant le match de l'année, ce samedi, à Bernabeu.

Concernant Guardiola, son équipe aligne 2 nouveaux records :

- En gagnant ce soir contre le Bate Borisov, la Pep Team a marqué pour son 28e match consécutif en Coupe d'Europe. Le club anglais de West Ham s'était arrêté à 27 entre 1964 et 1980.

- Le Barça a terminé la première phase en marquant 20 buts en 6 matches. Record égalé, donc. L'autre équipe à détenir cette statistique impressionnante, c'est le Manchester United version 1998-1999, une année de triplé...


 

Les joueurs

 

Pinto : 7

7 pour le port du brassard, son professionnalisme et sa coupe de cheveux. Parce que niveau jeu, il a été au chômage technique. Le seul joueur à ne pas avoir pris sa douche.

 

Montoya : 8.5

Moins taré qu'Alves dans son jeu, mais une activité très intéressante. Le jeune espoir espagnol a beaucoup participé aux tâches offensives, avec un joli but à la clé, le jour de l'annonce de sa rénovation de contrat. On appelle ça une bonne journée.

 

Bartra : 7.5

Un match sans accroc, avec comme petite fantaisie, un sombrero à l'aveugle dans sa surface. Impressionnant de maitrise, il dégage aussi beaucoup de sérénité dans ses interventions.

 

Fontàs : 7.5

Peu en vue depuis le match face à la Sociedad, Fontàs avait des choses à prouver ce soir. Il a répondu aux attentes du Mister malgré la soirée plutôt calme. Il compense son manque de vitesse par un bon sens du placement et de l'anticipation. A marqué un but, refusé pour un hors jeu.

 

Maxwell : 7.5

Étant "l'ancien" sur le terrain avec Pedro et Pinto, le latéral brésilien a su montré l'exemple à ses jeunes coéquipiers. Une prestation honorable donc, dans la lignée de ses dernières sorties. L'ancien intériste finit le match devant le défense.

 

J. Dos Santos : 8

Positionné en 4, le jeune mexicain a montré qu'il pouvait monté en grade. Toujours disponible pour ses copains, il affiche aussi une qualité de passe incroyable. Des passes lasers, propres, rapides et au sol. Remplacé par Muniesa à l'heure de jeu. Positionné à gauche, le jeune blondinet s'est contenté de faire le travail.

 

Thiago : 7

La "déception" de la soirée. Coupable de quelques déchets dans les passes, le jeune crack n'a pas su prendre le jeu à son compte. Ce n'est pas la première fois qu'il devient moins performant lorsqu'il s'agit de devenir le maître à jouer. Mais à relativiser, car Thiago a aussi montré de belles choses avec une prestation honorable.

 

Sergi Roberto : 7.5

Moins à la construction, Sergi a été beaucoup plus offensif, prenant même parfois le rôle de 9 lorsque Rafinha dézonnait. Un rôle un peu similaire à Fàbregas, avec un but à la clé et quelques occasions de buts. Remplacé par Riverola à 10 minutes de la fin, qui, selon lui, était prêt pour entrer en jeu depuis tout petit.

 

Cuenca : 8

Il confirme match après match les espoirs placés en lui. Ce soir, il avait l'occasion de se montrer un peu plus et encore une fois, il ne s'est pas caché. Collé à la ligne, provocateur, il est auteur de 2 passes décisives. Il a aussi provoqué un pénalty.

 

Pedro : 8

Le canarien avait à cœur de montrer qu'il n'était pas hors circuit. À l'instar de Maxwell, il a montré la voie aux copains en pressant et proposant des solutions. Auteur d'un doublé, dont une superbe Madjer, Pedro a aussi rappelé à son entraineur qu'il devait compter sur lui.

 

Rafinha : 7.5

Dans l'axe ou à gauche, le jeune Alcantara dispose d'un bagage physique plutôt impressionant pour son âge. Il a été un poison pour les défenseurs, souvent en se sacrifiant pour ses coéquipiers. Moins classe que son grand frère, il dispose tout de même d'une belle technique et ses efforts auraient pu être récompensés par un but.
Remplacé par Delofeu (70') qui s'est montré un peu hésitant dans ses choix. Quand on joue à 17 ans dans la meilleure équipe du monde, c'est un peu normal.

 

 

Fiche technique

FC Barcelone : Pinto; Montoya, Bartra, Fontàs, Maxwell, Dos Santos (Muniesa, min.58), Thiago, Sergi Roberto (Riverola, min.79), Cuenca, Pedro et Rafinha (Deulofeu, min.70).

BATE Borisov : Gutor; Yurevich, Filipenko, Simic, Bordachev, Baga, Volodko, Pavlov (Gordeichuk, min.64), Likhtarovich (Olekhnovich, mi.67), Kontsevoi et Renan Bressan (Kezman, min.77).

Arbitre : William Collum (SCO)

Avertissement : Yurevich (min.44)

Buts : 1-0 : min.35 : Sergi Roberto. 2-0 : min.60 : Montoya. 3-0 : min. 68 : Pedro. 4-0 : min.88 : Pedro (sp)

37 374 spectateurs.


Posté par Tele-santana
Article lu 5968 fois