En Une | Copa Del Rey | jeudi 17 janvier 2013 à 21:44  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Le Barça se fait rejoindre en fin de match par Malaga. Les catalans devront aller chercher leur demie finale en Andalousie.

Les faits et le jeu

La Copa del Rey en milieu de semaine, l'occasion de faire tourner un peu l'effectif, face à un adversaire très récent, Malaga. L'occasion aussi pour la Pulga de montrer ses 4 ballons d'or au public du Camp Nou, qui ovationne sa star argentine.

Place au terrain, Vilanova décide d'effectuer une large revue d'effectif. Pinto reprend ses buts comme toujours en coupe, Montoya à droite, Adriano à gauche, la charnière est composée de Puyol et Mascherano. Au milieu, Song devant la défense, accompagne Thiago et Iniesta. Devant, c'est Alexis Sanchez, Tello et Messi qui s'occupent de l'attaque.
Pellegrini aussi fait tourné par rapport au match de dimanche, Caballero, Demichelis, Toulalan, Isco ou Roque Santa Cruz ne débutent pas la rencontre. Voici le onze de Malaga : Kameni - Jesus Gamez, Sergio Sanchez, Wellington, Eliseu - Camacho, Iturra - Portillo, Buonanotte, Seba Fernandez - Saviola.

 

La rencontre débute avec un Barça déjà aux avants postes. La gonfle est vite monopolisée, Thiago et Messi combinent sur un espace aussi petit qu'un trou de souris, un double une-deux et l'hispano-brésilien devance Kameni d'un lob mais c'est dégagé par la défense (4'). Les catalans commencent fort, avec une action hors du commun. Messi trouve Tello dans l'espace, qui centre en première intention, Alexis Sanchez rate complètemen sa reprise (6'). Les hommes de Vilanova posent le pied sur le ballon, le pressing est très efficace, mais les hommes de Pellegrini attendent sans forcément être à l'agonie. Iniesta trouve Messi, l'argentin dribble deux joueurs et frappe du droit, au dessus (19').

 

 

Les visiteurs essayent de sortir le ballon comme il se doit, toujours, et leur pressing est effectué avec intelligence. À la relance de Pinto, les andalous pressent en nombre et de manière à ce que le relanceur puisse vite être gêné. Et le travail paye, puisqu'à l'approche de la demie heure de jeu, Pinto sert un Thiago déjà resserré dans son étau, son contrôle et approximatif, Iturra récupère le ballon et s'en va tromper Pinto, 1-0. Dès la première incursion, Malaga ouvre le score. Mais à peine trois minutes plus tard, Messi, visiblement irrité par ce qui se passe, décide d'accélérer seul sur le côté droit, le ballon poussé trop loin, Wellington récupère. Mais la Pulga le presse et reprend la gonfle, et a le temps de fixer et tromper Kameni, 1-1. Le Barça n'a pas eu le temps de douter. Dans les minutes qui suivent, Thiago tire un corner et Puyol reprend le ballon de la tête (ou de la nuque?) dos au but, et lobe le portier de Malaga, 2-1. Les hommes de Vilanova ont retournés la situation en à peine trois minutes.
Les catalans reprennent leur marche en avant, Adriano est trouvé côté gauche, centre vers le but. Son centre fuyant trouve Alexis au second poteau qui a du mal à redresser le ballon, ça passe à côté (40'). La dernière occasion sera pour Buonanotte qui dribble et tente de trouver la lucarne de Pinto, au dessus (46'). La première mi temps aura vu un Barça entreprenant, allant de l'avant. Cueilli à froid, ils ont vite réagit et auraient pu alourdir le score.

 

 

Le second acte reprend, le Barça domine toujours avec beaucoup moins d'intensité. Quelques tentatives molles, comme Montoya ou Adriano (53'), mais le jeu est beaucoup moins fluide.  Les joueurs portent davantage le ballon, et les deux ailiers Tello et Alexis Sanchez sont vite oubliés. Tello accélère dans l'axe et sert Messi sur le côté près de la surface, l'argentin temporise et frappe pour surprendre Kameni mais le gardien camerounais repousse le ballon (57'). Dans la foulée, Saviola tente une reprise dans la surface mais Puyol se jette pour contrer. Après un coup franc repoussé, Eliseu décroche une grosse frappe que Pinto repousse tant bien que mal, Saviola veut reprendre le cuir mais manque son contrôle et voit Puyol intervenir (63').

La rencontre se rééquilibre, les bleus et blancs attaquent plus qu'en première mi temps, et les locaux peinent à retrouver de la vitesse. Après un centre venu de la gauche, Seba Fernandez reprend le ballon de volée et Pinto s'y emploie deux fois pour maitriser le cuir (70'). Avec seulement un but d'avance, Vilanova souhaite se mettre à l'abri et décide de faire entrer Pedro et Fàbregas en même temps, en lieu et place de Tello et Alexis Sanchez. Et dès les premiers ballons, Cesc sert Pedro dans la profondeur, Monreal le touche et l'arbitre dégaine le carton rouge. Xavi rentre par la suite (pour Thiago) mais les changements n'ont pas eu l'effet escompté. Le jeu parait toujours fade, et ça n'avance pas, ou peu. Messi trouve Xavi, le maestro frappe fort mais ça passe juste à côté (88'). Malaga a livré une seconde période de bien meilleure facture, et même à dix, ils arrivent à poser des problèmes à la défense catalane. Sur un coup franc lointain tiré par Duda, Camacho prend le dessus sur Adriano, trop mou, et reprend le ballon de volée pour égaliser, 2-2! Les andalous tiennent là une égalisation méritée, tant ils n'ont pas baissés les bras dans cette deuxième mi temps.
Les barcelonais tentent de repartir vers l'avant, Xavi tape un corner, Fàbregas voit sa tête passer à côté (92'). Et un dernier coup franc de Messi directement dans le mur, catalans et andalous se quittent en bons termes.

Deux partout, dans une partie pas totalement maitrisée. Entre une première mi temps dominatrice pour le Barça et un second acte à la cool, les blaugranas se font logiquement rejoindre, à pêcher dans la suffisance on ne récolte que ce que l'on sème.

 

 

 

 

 

Les joueurs

 

Pinto : 6

Quelques bons arrêts, on peut lui reprocher son manque de communication sur le premier bur encaissé. Une bonne prestation dans l'ensemble.

 

Montoya : 5

Techniquement il ne montre aucune lacune, défensivement il n'a pas été souvent mis en danger, ni à contribution, et offensivement il avance peu. Cela nous fait un latéral neutre ce soir. Rien à dire du côté négatif mais pas grand chose de positif à signaler.

 

Puyol : 7

El Capità a tenu son rang, comme à son habitude, avec un but à la clé. Attitude toujours exemplaire, et Saviola n'a eu que les miettes.

 

Mascherano : 6

Défensivement l'argentin revient au premier plan, une méthode rugueuse mais toujours propre. C'est au niveau des relances que le Jefecito a eu du mal, en alternant souvent avec le jeu long, mais pas avec le succès que l'on attendait.

 

Adriano : 5

Un peu offensif en première période, puis il s'est contenté de rester derrière. Un ou deux dribbles pour rappeler qu'il est brésilien, et, en bon auriverde, il lâche son joueur sur le but égalisateur. Un match assez terne finalement.

 

Song : 5.5

Le camerounais continue son intégration, dans le jeu il y a une amélioration au niveau de la vitesse des enchainements. Néanmoins, il avait l'air parfois perdu dans les mouvement du triangle du milieu, c'était parfois pas très ordonné.

 

Thiago : 5

Une première mi temps de haut niveau, avec une bonne diction du jeu, tranchant dans le pressing, proche de Messi. Puis il y a cette erreur qui coûte un but. À l'instar de Song, il n'a pas su géré ses déplacements en fonction des autres parfois. En seconde période il n'est plus dedans, en portant trop  le ballon, trop de gestes inutiles qui ralentissent le jeu... Un Thiago aux deux visages. Il cède sa place à Xavi dans les dix dernières minutes. Le maestro n'était pas encore chaud.

 

Iniesta : 6.5

Du grand Don Andres par moment, avec toujours cette justesse dans les gestes et la conduite de balle, incroyable. Mais le Manchego s'est enfermé dans la caricature en seconde période, malgré le fait qu'il ait été l'un des plus remuant devant, il a donné l'impression de plus faire le spectacle que de jouer au football.

 

Tello : 6

Cantonné à son rôle précis d'ailier, il a peu été servi pendant le début du match. Mais quand ce fut le cas, le jeune ailier espagnol a donné du fil à retordre à Gamez, en apportant constamment sur le danger sur ses appels et ses débordements. Il s'éteint au fil de la rencontre. Il est remplacé par Pedro dans le dernier quart d'heure, qui a tenté d'apporter de la vivacité sur les derniers mètres, sans grand succès.

 

Alexis : 6

Il y a ce raté monumental, et ce réalisme qui le fuit. En dehors de ça, le chilien livre une première période de bonne facture sur tous les plans. Toujours dans le rythme, ses premières prises de balles déstabilisent l'adversaire et Alexis a rarement fait les mauvais choix. Mais il y a toujours ce soucis de finition, en seconde période il plonge, comme tout le monde. Il laisse sa place à Cesc (74') qui a raté pas mal de passes.

 

Messi : 6.5

Il décide que son équipe doit égaliser en allant régler les choses tout seul. De bonnes fulgurances avec des gestes que lui seul peut faire à cette vitesse, et quelques occases. Mais comme Iniesta, il a souvent oublié les excentrés en seconde mi temps, gardant un peu plus le ballon, préférant parfois l'option personnelle.

 

 

 


Fiche technique

 

Barça : Pinto; Montoya, Mascherano, Puyol, Adriano, Song, Thiago (Xavi, min.78), Iniesta, Alexis (Cesc, min.74) , Messi et Tello (Pedro, min.74)

Málaga : Kameni; Gámez, Sergio Sánchez, Welington, Eliseu, Iturra, Camacho, Buonanotte (Duda, min.68), Portillo (Monreal, min.46), Seba Fernández et Saviola (Santa Cruz, min.65)

Arbitre : González González

Avertissements : Alexis (min.10), Messi (min.33) et Eliseu (min.38)

Expulsion : Monreal (min.75)

Buts : 0-1: Iturra, min.25. 1-1: Messi, min,29. 2-1: Puyol, min.30. 2-2: Camacho, min.89.

55 151 spectateurs.


Posté par Tele-Santana
Article lu 3095 fois