Array FC Barcelone 2-1 Getafe : Avec quelques frayeurs - FC Barcelona Clan

En Une | Liga | samedi 19 mars 2011 à 23:54  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Dans un match maîtrisé jusqu’aux dernières encablures, le Barça se sera montré solide mais aurait pu tout dilapidé dans les derniers instants, la faute à une fin de match plus que pénible.

Les faits et le jeu

Eric Abidal. Voilà les deux mots les plus  présents,  à la fois dans la bouche de tous les supporters barcelonais comme sur leurs banderoles, samedi soir au Camp Nou. L’annonce de la tumeur au foie du défenseur français avait ému la planète football en début de semaine. Dans l’écrin de la capitale catalane, c’est le respect et le soutien qui étaient affichés. En plus d’ « Abi », Maxwell, Puyol et Pedro étaient forfaits pour affronter Getafe. Milito était aligné dans l’axe, Adriano à gauche. Mascherano prenait la place de Busquets, et Bojan celle de Pedro.

Dès les premiers instants, les madrilènes venaient presser haut le Barça. Un joueur sur le porteur, un autre qui décrochait de sa zone pour couper la ligne de passe. Tant est si bien que le Barça peinait à trouver la cadence. Alves prenait même un carton mérité pour avoir coupé volontairement un contre adverse. Il fallait attendre la huitième minute pour vivre un premier frisson. Lancé par Xavi, Lionel Messi contrôlait dos au but de la poitrine en pleine surface et enchaînait par un retourné. Mais Codina était sortit à ses devants et contrait la superbe tentative de l’Argentin. Même sans marquer, le Barça avait entrouvert la porte et il en fallait de peu pour que les appels croisés de Bojan, Villa ou Messi ne fassent mouche. Les trois de devant en panne sèche, c’est le plus attaquant des défenseurs qui allait réveiller tout le monde. Sur un renvoi en cloche de la défense de Getafe, Dani Alves, face au but, reprenait le ballon de demi volée et attrapait le cadre de Codina. Un but venu d’ailleurs. Mieux qu’une frappe, une bombe, une attaque en règle du ballon. Le Brésilien alliait puissance et précision. 1-0. Le Camp Nou aurait pu se lever. Il le faisait, à la vingt-deuxième minute, pour envoyer un ultime message de soutien à Eric Abidal. Le Barça avait toujours le ballon, mais Getafe n’était toujours pas distancé. Il fallait même tout le talent de Valdés pour sortir la reprise de Casquero après un centre en retrait de Parejo. Une frayeur qui réveillait un peu le Barça. A peine deux minutes plus tard, Messi baladait toute la défense adverse avant de décaler Alvés sur la droite. Le buteur du soir fixait son vis-à-vis, avant de servir Xavi au point de penalty, mais le tir du Catalan fuyait le cadre. Peu après, sur une superbe ouverture de Mascherano, Villa contrôlait, temporisait et servait Bojan dans la profondeur. Miguel Torres s’accrochait au maillot du natif de Linyola et manquait de tromper son propre gardien. Une fin de mi-temps en trombe qui ne permettait néanmoins pas au Barça de creuser l’écart.

Pour creuser cet écart, il faudra attendre cinq petites minutes en seconde période. Décalé par Messi, Bojan enrhumait son adversaire et frappait. Le ballon était contré, Codina ne pouvait rien faire. 2-0, de quoi voire venir. Une semaine faste pour le jeune catalan qui inscrivait là son deuxième but en six jours. La différence faite, le Barça contrôlait le match à sa guise. Les hommes de l’ancien Madrilène Michel connaissaient une baisse physique. Sans faire un mauvais match, loin de là, ils étaient déjà menés 2-0 contre un Barça loin de sa grande forme. A l’image de Villa, une nouvelle fois en position idéale, mais qui ratait son face-à-face. L’Asturien était dans tous les coups, mais la réussite le fuyait toujours autant. C’était même Getafe qui se procurait l’occasion la plus franche de cette deuxième partie de match, lorsque Manu reprenait de la tête un corner venu de la droite. Le ballon frôlait le cadre de Valdés. Deux minutes plus tard, Milito venait même se jeter dans les pieds de ce même Manu pour contrer une frappe du joueur madrilène. Mais la troisième allait être la bonne pour lui. Manu del Moral, de son nom complet venait réduire l'écart en reprenant magnifiquement un centre venu de la droite. Maîtres pendant 88 minutes, les Catalans allaient pourtant souffrir dans ces derniers instants. Quelques ballons chauds plus tard et trois coups de sifflets plus tard, le Barça confirmait sa vingt-cinquième victoire de la saison.

Si la première mi-temps fut réussie et envoûtante, c’est un Barça a l’économie qui a suivi. La réduction du score de Getafe aura même semé le doute l’espace de quelques secondes. Les têtes étaient déjà ailleurs, probablement au Madrigal, ou les Catalans sont attendus dès la semaine prochaine, pour un déplacement décisif. Ou peut-être à Donetsk, ou le Barça jouera une place en ½ finale de C1 contre le Shaktar. Ou a Bernabeu, le 16 avril prochain, pour le Clasico. Une chose est sure, les grands rendez-vous ne manqueront pas. En attendant, le Barça expédie les affaires courantes, marque, gagne, et conserve son écart. Mars est le dernier mois avant le sprint final. Autant bien le négocier.

 

Les joueurs

Valdés : 8
Une parade a faire en première mi-temps, mais néanmoins faite. Encore une fois décisif.

Dani Alvés : 8
Un but exceptionnel et une prestation pleine.

Piqué : 7
Quelques ouvertures bien senties. Le Catalan reprend confiance après un petit passage à vide au mois de février.

Milito : 5
De la volonté mais un placement défaillant. Son marcage sur le but de Getafe ne fut pas des plus fiables.

Adriano : 7
Disponible et plein d’envie. Prestation aboutie.

Mascherano : 8
Busquets ne jouait pas, mais sa version argentine était bel et bien là. L’ancien de Liverpool est en parfaite adéquation avec ce que lui demande Guardiola.

Xavi : 6
Peu de réussite pour l’international espagnol et un carton jaune bête qui le privera du déplacement à Villarreal.

Iniesta : 7
Une activité de tous les instants malgré quelques mauvais choix dans la passe. Remplacé par Affelay (81’).

Messi : 7
Le Ballon d’Or aura contrôlé son match. Quelques slaloms, quelques gestes de grande classe mais pas de but pour fignoler le tableau.

Bojan : 7
Deux buts en cinq jours pour l’éternel espoir catalan et une copie propre. Remplacé par Keita (68’).

Villa : 6
Une volonté à toute épreuve mais des failles face au but qui auraient pu porter à conséquence. Remplacé par Jeffren (89’).

 

Fiche technique

FC Barcelone: Valdés; Alves, Piqué, Milito, Adriano, Mascherano, Xavi, Iniesta (Afellay, min.81), Messi, Bojan (Keita, min.68) y Villa (Jeffren, min.89).

Getafe: Codina; Víctor Sánchez, Cata Díaz, Marcano, Miguel Torres, Borja, Casquero (Miku, min.60), Manu, Parejo (Mosquera, min.75), Albín y Arizmendi (Sardinero, min.67).

Arbitre: Mr Muñiz Fernández

82000 spectateurs

 


Posté par El Cule
Article lu 6243 fois