En Une | Liga | jeudi 22 septembre 2016 à 19:57  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Match nul sur le score de 1-1 entre le FC Barcelone et l'Atlético Madrid au Camp Nou. Les Catalans restent troisièmes à trois points du leader merengue.

Les faits et le jeu

 

Le coup d'envoi du match est donné tout juste après que se soit terminé sur un score nul de 1-1 le match opposant le Real Madrid à Villarreal au Santiago Bernabeu. Le FC Barcelone et l'Atlético Madrid commencent tous les deux le match avec moins de pression, mais l'envie de se rapprocher du leader merengue rajoute un enjeu à ce match. La saison vient de commencer, et s'il est possible de coller au leader tout en prenant trois points à un de ses concurrents, alors il ne faut pas rater l'occasion.

Le Barca, vainqueur de Leganes à l'extérieur il y a trois jours, laisse de côté son prototype de 3-4-3 pour revenir au classique 4-3-3, avec le onze de gala. La MSN est réunie, Busquets a eu du repos et Iniesta enchaîne sa deuxième titularisation ; malgré le début de saison, le FC Barcelone se présente avec des certitudes plutôt solides. La seule interrogation concerne le jeune Sergi Roberto, titulaire au poste de latéral droit. Malgré tout, le jeune Catalan avait déjà confronté l'Atlético à ce poste par le passé, ce n'était pas une totale nouveauté pour lui.

De son côté, c'est un Atlético présenté comme plus "offensif" qui vient à Barcelone. Suite à une victoire éclatante face au Sporting Gijon quelques jours auparavant, avec une animation plus portée vers l'avant et une équipe qui cherche à se renouveler après la nouvelle déception en finale de C1, tout n'est pas clair pour cette équipe. Cela dit, le groupe n'a pas beaucoup changé, l'entraîneur est toujours Diego Simeone et le onze présente aussi pas mal de certitudes ; l'équipe a l'expérience de ces rencontres, elle ne doute pas. Simeone aligne aussi son onze de Gala.

Le match commence tranquillement. L'Atletico ne se montre pas trop aventureux, pas de pressing haut et intense en début de match. Le bloc est naturellement bas, les lignes sont resserrées et seul Busquets est harcelé par Gameiro quand il touche le ballon. Du côté du Barça, c'est le scénario habituel aussi. L'équipe fait circuler le ballon pour s'installer dans le camp adverse, la MSN se réparti sur la largeur pendant que les latéraux montent petit à petit. La charnière centrale ne s'aventure pas au-delà de la ligne centrale ; les contres redoutables des colchonneros demandant plus de prudence de la part des locaux.

Le rythme de la rencontre est assez lent. Sur une passe un peu trop forte mais qui trompe le bloc madrilène, Busquets arrive à trouver Messi dans l'axe. L'Argentin réussit à contrôler un ballon trop haut et trop fort, et le Barca peut enfin accélerer. Neymar repique dans l'intérieur pour trouver un Messi axial. L'Argentin contrôle et tente d'enrouler sa frappe, mais celle-ci est contrée (13'). 

La réaction de l'Atléti ne se fait pas attendre, et c'est suite à un contre bien négocié que Carrasco repique vers l'intérieur pour enrouler sa frappe. Ter Stegen arrête le ballon (16'). Les hommes de Simeone profitent du repli blaugrana pour presser un peu plus haut et tenter sa chance, et c'est deux minutes plus tard qu'une nouvelle occasion se présente. Sur un centre en retrait de Gameiro pour Griezmann aux environs du point de penalty, Mascherano est obligé de tacler dans sa surface pour éloigner le danger. Filipe Luis récupère et tente une frappe, loin du cadre (18').

S'en suit un petit ralentissement du rythme dans le match. Les deux adversaires retrouvent leurs positions naturelles sur le terrain, le Barca s'installe dans le camp d'un Atlético très à l'aise aussi bas sur le terrain. Jusque là, Simeone semble demander à ses joueurs de jouer leur partition des dernières années et d'abandonner les "désirs offensifs" à une autre fois. Bloc bac, fermeture des espaces, intensité et aggressivité dans les duels. Le champion sortant peine à respirer une fois entre les lignes adverses. Sur quelques contres, les matelassiers parviennent à se montrer un peu dangereux par l'intérmédiaire de son ailier belge une nouvelle fois, ainsi que par les belles combinaisons de Griezmann. Suite à une récupération de balle de Rakitic, Neymar cherche le une-deux avec le Croate avant de frapper de loin. Le ballon ne passe pas très loin du poteau gauche d'Oblak (35').

L'ouverture du score arrive enfin. Sur un corner rapidement joué entre Neymar et Iniesta, ce dernier est laissé libre de marquage et a le temps d'ajuster un très bon centre qui atterit sur la tête de Rakitic. Celui ne laisse aucune chance à Oblak et ouvre le score pour le FC Barcelone (41'). Le Barca n'ayant pas réussi à percer la défense de fer des colchoneros, c'est par l'entremise d'un coup de pieds arrêté qu'il y arrive. Retour aux vestiaires.

Quelques secondes dans la deuxième mi-temps, c'est Griezmann qui arrive à s'infiltrer balle au pied dans la défense barcelonaise avant de frapper au premier poteau. Ter Stegen s'impose et attrape le ballon (46'). Le match reprend son cours jusqu'à la sortie de Busquets qui semble touché (51'). André Gomes, qui a déjà joué quelques fois devant la défense, le remplace. Privé du joueur lui assurant un certain équilibre, le Barca se montre un peu plus prudent et la MSN touche moins le ballon. Neymar arrive cependant à provoquer une faute de Koke, qui écope du premier carton jaune du match (54'). Deux minutes plus tard, Messi tente de dribbler Godin et semble s'être blessé à la cuisse sur l'action. Le génie Argentin grimace et se tient la jambe quelques minutes, avant de demander finalement le changement. Arda Turan le remplace (59'). 

Suite à la sortie des deux joueurs les plus importants du onze culé, l'Atlético décide de se montrer plus ambitieux offensivement. Simeone fait entrer deux attaquants (Correa, Torres, 60') et sort Gameiro et Saul. Les colchoneros arrivent à obtenir un coup-franc côté gauche que Gabi jouera rapidement vers Torres, qui fait passer le ballon entre les jambes d'un Piqué pris de vitesse, vers Correa. Le jeune joueur récupère le ballon plein axe et se retourne, trompe Mascherano sur un crochet fulgurant, avant d'ajuster ter Stegen d'un tir croisé à ras du sol (61'). 

La réponse blaugrana vient rapidement. Neymar prend le ballon sur son côté gauche avant de piquer vers l'intérieur. Sur une feinte de frappe, il arrive à se créer un peu d'espace pour enrouler une belle frappe qui passe tout près du cadre (65'). Quelques minutes après, le Barca continue à mettre de la pression sur les colchoneros et c'est Rakitic qui provoque une faute de Griezmann, le Français écope du second carton jaune du match (67'). Neymar tire le coup-franc, cherche le centre mais ne trouve personne (70'). Quelques minutes plus tard, le FC Barcelone provoque une nouvelle faute aux 20 mètres. Neymar tente sa chance une nouvelle fois, mais malgré la belle frappe, celle-ci est déviée par Savic (75').

Malgré la sortie de ses deux cadres, les locaux continuent à se montrer dangeureux. L'équipe arrive à gérer les quelques contres de l'Atlético, et Iniesta se réveille enfin pour fluidifer les circuits de passe. Les visiteurs continuent à appliquer son plan de match classique et malgré la pression exercée par les joueurs du Barca, les Colchoneros ne semblent pas prêt de plier. Malgré tout, même s'ils interceptent certaines passes, les contres ne sont pas très bien gérés.

Neymar continue à tenter. Suite à une faute de Partey sur le Brésilien, celui-ci peut encore tenter sa chance sur coup-franc (82'). Sur un beau centre du côté gauche, il trouve Piqué au point de penalty. Le défenseur Catalan tente de dévier le ballon au second poteau, mais il rate le cadre de très peu (83') ! Trois minutes plus tard, c'est Alba qui a l'occasion de marquer suite à une belle combinaison avec ses partenaires. La frappe du latéral gauche n'arrive cependant pas à trouver le cadre, elle sera contrée en corner (86').

L'Atlético récupère avant de lancer un contre qui aboutit à une faute barcelonaise. Les colchoneros, friands de coup de pied arrêtés font tout pour se montrer dangereux sur ce qui ressemble à une ultime occasion. Gabi centre un ballon vers Godin qui, entre Piqué et André Gomes, arrive à mettre de la puissance sur un ballon que ter Stegen arrivera cependant à dévier, de justesse (88') ! 

L'arbitre indique un temps additonnel de trois minutes. Le Barca pousse une dernière fois et parvient à obtenir un dernier corner. Neymar le joue en retrait pour Iniesta, qui cherche à frapper après avoir été dérangé par un tacle de Koke au moment d'ajuster sa frappe. Le ballon d'Iniesta est finalement trop loin du cadre pour déranger Oblak (93').

L'arbitre siffle la fin du match. Les deux équipes peuvent se consoler d'une chose ; aucune d'entre elle n'a perdu de points sur le leader. Ce match vient trop tôt, les deux équipes n'ont pas pu exploiter tout leur potentiel et on sentait encore les organismes trop léger pour jouer comme il se doit une rencontre pareil. Quelques approximations techniques ne trompent pas, et l'Atlético a chercher la sécurité malgré son virage plus joueur du début de saison. Les sorties de Busquets et Messi n'ont fait qu'accentuer cette sensation de match joué trop tôt dans la saison.

 

Les joueurs 

 

Ter Stegen : 6

Des frappes colchoneros où il s'est imposé, et cet arrêt en fin de match sur la tête dangeureuse de Godin. Mais à part ca, match plutôt tranquille pour le portier allemand, il ne pouvait rien faire sur le but.

Cependant, des relances assez imprécises pour quelqu'un de sa qualité sur ce point.

Sergi Roberto : 7.5

Très bon match du jeune Sergi Roberto. De belles percées, précieux sur les sorties de balles, défensivement assez solide face à Carrasco et une qualité au pressing qui est toujours très utile. Il commence doucement et monte en puissance au long de la rencontre.

Piqué : 8.5

Piquenbauer. Impérial, le défenseur catalan est aussi monté en puissance au long du match pour le finir de manière remarquable. Trompé par la vitesse avec laquelle l'adversaire jouer le coup-franc sur le but de Correa, il aura cependant su s'imposer plusieurs fois face aux attaquants adverses tout en se montrant précieux dans le jeu aérien et dans la relance. 

Mascherano : 4

Rien à dire sur son match. Juste une chose en fait : il aurait du porter la tunique rojiblanca, ca aurait été au moins clair pour les supporters du Camp Nou.

Au-delà de son mauvais match, on peut légitimement se demander ; où est passé son jeu long ?

Alba : 5.5

Toujours utile quand il faut gérer un contre ou pour combiner proprement avec Iniesta et Neymar, ses limites quand il faut centrer ou frapper commencent à devenir sérieusement handicapante. Le Barca est incapable de produire du danger côté gauche via son latéral. 

Ce soir, Juanfran n'a même pas pris la peine de le gêner, il préférait rester dans l'axe et le regarder rater son centre de loin.

Busquets : 6

Précieux pour l'équilibre de l'équipe, intéressant sur quelques passes et récupérations, mais c'est tout. Il est sorti trop tôt (André Gomes) pour s'illustrer pleinement sur ce match. Cela dit, par rapport à ses prestations précendentes, ce match est encourageant.

Rakitic : 7.5

Un nouveau grand match pour Rakitic en ce début de saison. Parfois imprécis techniquement quand le pressing adverse devient trop intense, le Croate compense par sa débauche d'énergie démentielle et son apport offensif à l'équipe, que ce soit par ses combinaisons à une touche de balle, sa présence dans le jeu aérien ou par sa capacité à vite se projeter vers l'avant. Luis Enrique n'a pas encore réussi à lui trouver un concurrent, mais la tâche n'est pas facile.

Iniesta : 6.5

Le cerebro commence mal son match. Techniquement, on est loin du niveau Iniesta. Cela dit, il récupère beaucoup de ballon et tente toujours de créer le danger. La sortie de ses deux camarades le responsabilise pleinement et il ne déçoit pas. Conservation du ballon, capacité à briser le pressing adverse, percées, il fait tout.

La note est basse pour le début de rencontre. Mais il termine le match de manière prometteuse, et on peut mettre ca sur le dos de sa blessure en début de saison.

Messi : 6

Toujours dangeureux sur ses prises de balles en première période. Il n'a pas pu s'exprimer en seconde période à cause de sa sortie (Arda Turan).

Blessé aux adducteurs pour trois semaines.

Suarez : 5

On a perdu un cannibale dans la défense colchoneros. Il doit encore être assis entre Godin et Savic dans l'avion du retour. Ils seraient priés de nous le renvoyer le plus tôt possible.

Neymar : 8

Grand match de Neymar. Chacune de ses touches de balles créaient le danger dans la défense madrilène. Il prend encore plus d'importance à la sortie de Messi, et ne décoit pas du tout. Pas très efficace au niveau de ses dribbles, c'est autrement qu'il est arrivé à s'en sortir (coup-francs, frappes, combinaisons, etc...).

 

Fiche technique 

 

FC Barcelona : Ter Stegen; Sergi Roberto, Piqué, Mascherano, Alba; Busquets (André Gomes, 51'), Rakitic, Iniesta; Messi (Arda Turan, 59'), Suarez, Neymar

Atletico de Madrid : Oblak; Juanfran, Savic, Godin, Filipe Luis; Gabi, Saul (Correa, 60'), Koke; Carrasco (Partey, 73'), Griezmann, Gameiro (Torres, 60')

Arbitre : David Fernandez Borbalan

Avertissements : Koke (54'), Griezmann (67'), Partey (82'), Suarez (84'), Filipe Luis (86'), Alba (90')

Buts : 1-0 : Rakitic, Min. 41. 1-1 : Correa, Min. 61.

89.421 spectateurs.


Posté par Ayoubaoui
Article lu 2752 fois