En Une | News | lundi 27 juin 2016 à 21:06  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

L'Espagne est éliminée dès les huitièmes de finale par l'Italie. Avec notamment une piètre prestation de nos Catalans...

Le fil du match

Le choc des huitièmes a donc lieu entre l'Espagne et l'Italie. Les deux équipes ont montré en poules qu'elles avaient des arguments footballistiques, chacune dans son style. Revanchards après le fiasco de la Coupe du monde 2014, les Espagnols restent les champions d'Europe en titre (vainqueurs 4-0 de la finale 2012 contre l'Italie) et ont recommencé à montrer de belles choses, même s'ils se sont fait surprendre par la Croatie. Quant aux Italiens, qui se présentent avec un effectif a priori moins talentueux qu'à leur habitude, ils ont affiché une maîtrise tactique impressionnante contre la Belgique et se sont qualifiés dès leur deuxième match. 

La rencontre commence tambours battants et les Italiens déploient leur dispositif assez haut sur le terrain. Si bien que les premières minutes du match sont largement à leur faveur. Dès la huitième minute, Graziano Pellè cadre de la tête sur coup-franc, forçant De Gea a faire l'arrêt ; Busquets était au marquage et il est battu sur le duel. Le Blaugrana n'est pas encore rentré dans son match, décidément une mauvaise habitude chez lui : deux minutes plus tard, il est encore battu, sur une retournée de Giaccherini déviée de justesse par De Gea sur le poteau. La domination est clairement italienne, notamment dans les airs, et le but finit fatalement par arriver : à la demi-heure, De Gea repousse mal un coup-franc que Chiellini récupère et pousse au fond des filets. Gerard Piqué ne s'est pas retourné assez vite sur le second ballon et n'a pas pu intervenir. 1-0 à la mi-temps, l'Italie a largement dominé et ce qui frappe surtout, c'est que l'Espagne ne parvient pas à poser le pied sur le ballon.

La seconde période va voir les échanges s'équilibrer. Des occasions de part et d'autre, même si ce sont d'abord les Italiens qui ont l'occasion de tuer le match très tôt (Giaccherini, 44e). Les Italiens restent concentrés mais reculent, sont moins impériaux dans les duels et l'Espagne émerge un petit peu. Mais ce qui est proposé par les hommes de Del Bosque reste largement insuffisant pour réellement mettre en danger les troupes d'Antonio Conte. Les mouvements à moitié inspirés se succèdent, ça tourne autour du pot sans réellement percuter et aucune solution ne vient du banc. On note une grosse occasion de Piqué à la 89', un long ballon qui le place tout seul face à Buffon mais auquel il ne peut pas donner de puissance. Deux minutes plus tard, Pellè scelle le sort de la Roja avec un nouveau but... Jordi Alba, parti à l'abordage sur l'action précédente, ayant abandonné son poste (on retrouvera... Pedro à la couverture). Score final : 2-0.

Le bilan des Blaugranas

À l'image de leurs coéquipiers, nos Blaugranas n'ont pas particulièrement brillé. Un Busquets très lent à l'allumage a pénalisé son équipe en début de rencontre avant de se reprendre petit à petit. Andrés Iniesta n'a pas été en réussite dans la percussion et s'est trouvé sans solution devant lui, la marée italienne noyant toutes les possibilités. Gerard Piqué aurait pu mieux faire sur le premier but, mais en-dehors de ça, il a tenté de sauver ce qui pouvait l'être, pas vraiment aidé par Ramos. Quant à Jordi Alba, il a cavalé sur son côté sans réellement convaincre. Un match à oublier pour les Barcelonais comme pour leurs équipiers certainement pas plus brillants qu'eux. 

 


Source: FCBClan

Posté par Wedge
Article lu 12682 fois