Article | Liga | lundi 2 mai 2016 à 13:55  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Une victoire samedi dernier contre le Betis Séville mais des symptômes préoccupants.

Le FC Barcelone a arraché les trois points au Villamarin contre le Betis et continue son chemin vers un nouveau titre en Liga. Il ne reste que deux matchs à jouer, et tout peut sembler facile... seulement voilà ! L'impression qu'ont laissé les hommes de Luis Enrique est loin de la sérénité, avec des symptômes préoccupants, surtout en vue de la finale de la Copa del Rey qui se jouera en un seul match contre le FC Séville. 

Les 45 premières minutes du Barça au Villamarin ont été très décevantes. Les joueurs ont démarré sans mettre d'intensité, comme ce fut contre le Sporting, à la différence que là c'était la Liga qui se jouait. Il semblait qu'il n'y avait aucune âme dans cette équipe, avec des joueurs incapables de se créer des occasions franches de buts en cette première période. 
 
Le Barça a commencé en 3-4-3 avec un Busquets intercalé entre les défenseurs centraux et Alves et Alba comme latéraux. La circulation du ballon était loin d'être simple, au point où à plusieurs reprises on a vu les deux centraux (Piqué et Mascherano) prendre en main la création.

Le constat n'a pas été fameux pour le trio d'attaque, qui n'a pas été capable de déborder ou de combiner pour pouvoir créer le danger devant un Adan tranquille. Et même quand les Sévillans ont été réduits à onze contre dix, le Barça n'est pas parvenu à se créer des occasions pour marquer. Pourtant il suffisait d'un but adverse pour que tout change. 

Jouer avec le feu. L'impression donnée par l'équipe en seconde période ne s'est pas améliorée, même s'ils ont pu marquer les deux buts qui leur ont assuré les trois points. Mais plusieurs fois, avec le 0-1 le onze barcelonista a joué avec le feu et le Betis aurait pu prolonger le suspense sur un corner ou un coup de pied arrêté. 

La seule chose positive de la soirée fut bien sur le résultat et les trois points glanés, mais le pire fut le peu d'intensité proposée par les hommes de Luis Enrique. Y compris après le but de Suarez, où on a vu l'équipe ralentir le rythme... heureusement que Leo Messi est apparu.


Source: Sport.es

Posté par Jade
Article lu 6596 fois